RATATOUILLE

Les films
qui font du bien.
Les films
qui rendent heureux !

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


LE RETOUR DE DON CAMILLO
FILM BONHEUR
5 juin. 1953

LE RETOUR DE DON CAMILLO
JE (ME) L'OFFRE !

JE (ME) L'OFFRE !

Il ritorno di Don Camillo
Le maire Peppone se retrouve dans une situation délicate : sauver sa petite commune d'une innondation proche en l'absence de Don Camillo. Très vite, il réalise que cette tâche sera insurmontable et est obligé de rappeler à la rescousse le sympathique curé. Mais, plus fier que jamais, il met en place une rencontre de boxe visant à ne pas passer pour un perdant et à destabiliser Don Camillo.

La série des Don Camillo est du pain béni !

Réalisateur

Julien Duvivier

Actrices et acteurs principaux

  • Fernandel
  • Gino Cervi
  • Edouard Delmont

Nationalité

France

Bande

Annonce



C'EST

VOTRE FILM BONHEUR


On pensait que Don Camillo était bel est bien exilé? Erreur, la vie des habitants du village va faire ressentir cette cruelle absence........au grand dam de Peppone. Voici à nouveau les amours de chien-et-chat entre ce curé et un maire bouillonnant. Avec la complicité d'un monseigneur par-dessus le marché.
imanachnuelohim (sur Allo-Ciné)

Évidemment il faut aimer les vieux films, les vieux thèmes, l'humour d'après-guerre, etc. Si l'on est habitué, initié, ou si l'on a cette sensibilité, la série des Don Camillo est du pain béni (!). Car plus qu'une comédie charmante et sympathique sur les rivalités du maire communiste Peppone et du curé de Brescello, on observe à travers ces films une vraie peinture du climat de la guerre froide dans le monde rural. L'époque dépeinte est aussi celle du début de la désertification des campagnes, de la transition d'un mode de vie rural, avec ses joies et ses peines, à un mode de vie urbain, qui change tout : modes de vie, sentiments, etc. Pour l'heure Don Camillo est expatrié loin de chez lui et son pays lui manque. Ce sentiment, commun à tous les déracinés, inonde ce film, plus profond qu'il n'y paraît. Comédie certes, mais assez subtile finalement. Duvivier voulait faire mourir Don Camillo à la fin de ce film, cela aurait donné à son héros une autre dimension, mais cela nous aurait privé aussi de quelques bonnes comédies comme on n'en fait plus, et de la complicité de deux grands acteurs comiques dans un duo inégalable et inégalé.
Stanley-le-begue (sur Allo-Ciné)

 
 
 
 


Affiche

LE RETOUR DE DON CAMILLO


LE RETOUR DE DON CAMILLO




Haut