FORREST GUMP

Les films
qui font du bien.
Les films
qui rendent heureux !

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


LES DEMOISELLES DE ROCHEFORT
FILM BONHEUR
8 mars. 1967

LES DEMOISELLES DE ROCHEFORT
JE (ME) L'OFFRE !

JE (ME) L'OFFRE !

LES DEMOISELLES DE ROCHEFORT
Delphine et Solange sont deux jumelles de 25 ans, ravissantes et spirituelles. Delphine, la blonde, donne des leçons de danse et Solange, la rousse, des cours de solfège. Elle vivent dans la musique comme d'autres vivent dans la lune et rêvent de rencontrer le grand amour au coin de la rue. Justement des forains arrivent en ville et fréquentent le bar que tient la mère des jumelles. Une grande foire se prépare et un marin rêveur cherche son idéal féminin...
C'est un film aérien sur des sujets sérieux, le destin, l'amour, la vie. C'est un antidote à la morosité et une ode à la légèreté

Réalisateur

Jacques Demy, Agnès Varda

Actrices et acteurs principaux

  • Catherine Deneuve
  • Françoise Dorléac
  • Anne Germain

Nationalité

France

Bande

Annonce



C'EST

VOTRE FILM BONHEUR


J'ai beau comprendre que l'on soit quelque peu allergique à ce genre de comédie musicale que certains taxeront sans doute de « guimauve », « mièvre » voire « ridicule », difficile pourtant pour moi d'émettre une quelconque réserve sur ces « Demoiselles de Rochefort », véritable émerveillement cinématographique de la première à la dernière seconde. Drôle, sensible, lumineux... Les adjectifs ne manquent pas pour qualifier cette oeuvre réussissant l'incroyable exploit de parler d'amour pendant 120 minutes sans jamais que cela nous soit pénible un quelconque instant, le tout baigné par des couleurs d'une indescriptible beauté (rarement une ville aura été aussi été filmée avec autant d'élégance qu'ici) et une musique enchantée dont de nombreuses mélodies résonnent encore très longtemps après le visionnage du film dans nos têtes... On a beau chercher, tout est sublime, que ce soit dans l'équilibre entre numéros musicaux et scènes presque intimistes, le tout sans qu'aucun personnage ne soit à un quelconque moment sacrifié. Et que dire de l'interprétation, irradiée par la beauté et la présence de Catherine Deneuve et Françoise Dorléac, mais au fond on pourrait tous les citer (allez, avec tout de même une petite préférence pour les grands Michel Piccoli, Danielle Darrieux et Gene Kelly) tant chacun apporte de la plus belle des manières sa pierre à l'édifice. Sans aucun doute l'un des plus beaux films que le cinéma français nous aient proposé dans son Histoire. Bref, inoubliable et magique : le bonheur existe, il s'appelle « Les Demoiselles de Rochefort ».
Caine78 (sur Allo-Ciné)

Mi, ré, mi, do, mi, si, mi, la... Dès les premiers instants, les notes s'enchaînent sur le thème qui accompagnera le spectateur jusqu'à la fin. Demy à la caméra et Legrand pour la musique unis dans une grande expérience de cinéma onirique. On pourra ergoter et considérer sa vision comme un peu kitch... Oui mais voilà, Demy aura été le seul à oser faire ça. Avec beaucoup de talent et de sensibilité !
MSM (sur Allo-Ciné)

Un film merveilleux, gai, entrainant, divinement filmé... C'est un film aérien sur des sujets sérieux, le destin, l'amour, la vie. C'est un antidote à la morosité et une ode à la légèreté... Indispensable
aubamapa (sur Allo-Ciné)
"Les demoiselles de Rochefort" est certainement l'antidote assuré contre la morosité ambiante, le désespoir amoureux et la misanthropie quotidienne. Jacques Demy y décalque la comédie musicale américaine sur un fond tout à fait personnel, fait de murs repeints, de robes bleues, jaunes, roses, vertes, des arcs-en-ciel de soies flottantes et de jeunes filles charmantes. Son cinéma est un terrain de jeu, une piste de danse à qui veut bouger son corps tout entier, sans frontières, baigné dans un soleil d'été des plus idylliques. Les histoires sentimentales sont toujours aussi simples, mais ici, c'est la manière qui ne l'est pas. Comment raconter les déboires affectifs de trois femmes (deux sours jumelles et leur mère) dans un quotidien festif et vacancier, guidées par leur caractère pimenté ? Demy choisit musique, danse, jeux de mots en ribambelle dans une syntaxe accélérée, harmonies qui swinguent dans les rues enjouées, coloration kitsch et divine sur chaque objet, délire d'instruments orageux et étoiles qui pétillent au bout des yeux. L'une se dit abandonnée par son mari, l'autre ne sait pas qui elle veut, et la dernière cherche son idéal masculin, beau marin blond qui rêve d'elle et la peint sans même l'avoir vue une fois. Cette histoire d'amour au pluriel, Demy la transcende par cette archi-vivacité, ce mouvement continu d'une caméra qui s'affranchit du ridicule et passe de l'autre côté de la barrière, là où sucreries et flaques de couleur fluo n'ont pas d'autre sens qu'un lyrisme assumé et magnifique.
cristal (sur Allo-Ciné)
Que de fantaisie et de poésie dans ce film ! L'apparente légèreté masque, en réalité, une profondeur empreinte de lyrisme.
Turkish_Gambit (sur Allo-Ciné)

 

Deux ans après "Les Parapluies de Cherbourg" qui lui valut la palme d'or à Cannes, Jacques Demy revenait encore plus fort avec cette comédie musicale chorale tout simplement géniale. Il nous gratifie d'une écriture magistrale, de dialogues irrésistibles, qu'ils soient en chanson ou en poésie, une mise en scène et un jeu d'acteurs épatant. Les frangines sont justes, George Chakiris égale sa prestation américaine, Gene Kelly est évidemment très Grand, quant à Jacques Perrin, Danièle Darrieux et tant d'autres, ils terminent de peupler ce casting d'or. Rochefort et ses habitants se souviendront longtemps de cette oeuvre qui magnifie la ville comme nul autre film n'avait su le faire. Le pont, la Grand-Place, les commerces, les rues conviviales, chaque image rend la ville charentaise gracieuse. Il s'agit purement et simplement d'un divertissement qui frôle la perfection : Ravissant, drôle, beau, cynique, esthétique, intelligent, bouleversant. Les américains ont leur "West Side Story", nous nos "Demoiselles de Rochefort". Un peu de chauvinisme ne tue pas : avouons que le nôtre est bien plus beau !
fan-de-kubrick (sur Allo-Ciné)
Ce film est un cocktail de bonheur fait de joie de vivre, d'espoir, de rêve, de danses, de couleurs et d'amour ! Un bijou comme on n'en fait plus, rempli de charme rétro et de merveille. On en a plein les yeux, les oreilles et le coeur.
meduzantic (sur Allo-Ciné)
Et si c'était ça, la définition du bonheur au cinéma ? du plaisir de partager quelque ritournelle de Michel Legrand, de voir la robe de Delphine et Solange s'envoler, s'entourer autour de leur hanches, de sourire aux blagues vaseuses de Dutroux ou de Monsieur Dame, de partir en perm'à Nantes, d'admirer une nouvelle fois Danielle Darrieux, si belle à tous les âges, de se prendre pour Gene Kelly face à Françoise Dorléac (votre combinaison dépasse), de voyager de ville en ville, de peindre le portrait de Catherine Deneuve l'éternel féminin, de repeindre les volets de Rochefort aux couleurs chatoyantes, de vivre, de sauter, de danser, de rêvasser....
brandade (sur Allo-Ciné)
Un enchantement pour les yeux, plein de grâce, de poésie, de vivacité, d'allégresse, Les Demoiselles de Rochefort est assurément une 'mélodie du bonheur', qui vous met le coeur en fête ! Superbement réalisé, superbement dansé et chanté, une des plus belles réussites du cinéma français, un culte, illuminé par les présences de Catherine Deneuve et Françoise Dorléac, inoubliables aux côtés d'excellents seconds rôles : Danielle Darrieux, Gene Kelly, George Chakiris,. Voilà un film qui laisse rêveur, car on espère tous un peu trouver le grand amour au coin de la rue, et qu'après tout si la vie ressemblait à une comédie musicale, ce ne serait pas déplaisant non plus ! Chef d'oeuvre, il n'y a absolument rien à redire.
pittgeller (sur Allo-Ciné)


Affiche

LES DEMOISELLES DE ROCHEFORT


LES DEMOISELLES DE ROCHEFORT




Haut