LOVE ACTUALLY

Les films
qui font du bien.
Les films
qui rendent heureux !

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


ALEXANDRE LE BIENHEUREUX
FILM BONHEUR
1 juil. 1968

ALEXANDRE LE BIENHEUREUX
JE (ME) L'OFFRE !

JE (ME) L'OFFRE !

ALEXANDRE LE BIENHEUREUX
Lorsque sa femme meurt, Alexandre décide de se consacrer à sa grande passion: la paresse. Il se couche pour plusieurs semaines. Son chien lui rapporte les provisions que lui sert la jolie Agathe, qui finit par le séduire. Mais, au moment de l'épouser, il se ravise, sa liberté et sa paresse risquant d'être compromises.
Une ode à la paresse aussi réjouissante que surprenante. On sort de ce film avec une bonne humeur contagieuse...

Réalisateur

Yves Robert

Actrices et acteurs principaux

  • Philippe Noiret
  • Jean Carmet
  • Marlène Jobert

Nationalité

France

Bande

Annonce



C'EST

VOTRE FILM BONHEUR


C'est sûr qu'il est bien heureux ce brave Alexandre, il n'a plus de de femme pour l'embêter et il peut laisser sa paresse phénoménale s'exprimer... Avec ce film Yves Robert nous offre le plus bel éloge à la fainéantise et à l'oisiveté, on se met au lit et on en sort plus, voilà le programme d'Alexandre... et c'est parti pour plusieurs semaines de pur bonheur...

GermanMax (sur Allo-Ciné)

Ce film, à regarder, seul, en sirotant un cocktail, volets clos et fenêtres ouvertes, par une chaude journée d'été est tout à fait charmant. C'est une oeuvre d'une fraicheur, d'une poésie et d'une insouciance rarement atteinte au cinéma. Philippe Noiret est terrible en gros paresseux débonnaire et l'exquise Marlène Jobert apporte son tonus et sa frimousse espiègle à ce réjouissant tableau des moeurs campagnardes de l'époque. Alexandre le Bienheureux est l'antidote idéal à la morosité et la bêtise de notre temps.

FABULOEUF (sur Allo-Ciné)

Il faut prendre le temps de prendre son temps : voilà la réflexion que l'on peut tirer après avoir vu "Alexandre le Bienheureux". Ce chef-d'oeuvre d'humour tendre et de poésie mélancolique demeure être l'hymne à la paresse par excellence mais c'est également une réflexion intéressante qui démontre qu'il faut apprendre à profiter davantage de la vie chaque moment de chaque jour.  Alors plutôt que de travailler, installez-vous confortablement dans votre canapé, dégustez un cocktail et regardez "Alexandre le Bienheureux" avec votre famille ou vos amis !...

kleinhase (sur Allo-Ciné) 

A la fois fable sur la liberté et merveilleux éloge de la paresse, "Alexandre le bienheureux" est une très grande réussite dans l'oeuvre d'Yves Robert tournée dans la magnifique campagne autour du village d'Alluyes dans l'Eure-et-Loir ! Filmé avec amour et délicatesse, cette éloge de l'oisiveté fut vécu comme une bouffée d'oxygène par ses contemporains qui lui ont fait un triomphe avec deux millions d'entrées, soit l'une des meilleures fréquentations de l'année 68 ! Le plaisir tranquille en quelque sorte, hélas plus vraiment d'actualité dans notre temps de crise économique ! Le truculent Philippe Noiret en doux rêveur trouve l'un de ses plus beaux rôles ! On n'oubliera pas de citer le fidèle compagnon d'Alexandre: "Le chien", attachant toutou qui vole presque la vedette ! Un petit bijou drôle, ironique, toujours plaisant et agréable à regarder avec la très belle musique de Vladimir Cosma ! Inoubliable...

chrischambers86 (sur Allo-Ciné)

C'est un film drôle, tendre et bucolique : Alexandre (Philippe Noiret), un robuste paysan du terroir est exploité sans vergogne par sa femme, une féministe acariâtre. Gentil et naïf, malgré sa carrure, il se laisse dominer. Mais un jour le bonheur arrive : sa femme et ses beaux-parents meurent dans un accident de voiture et il retrouve sa liberté d'être, d'agir ou de ne pas agir. Il décide de récupérer la fatigue accumulée, de se coucher et de vivre dans son lit, en compagnie de son chien fidèle. Un comportement qui va déranger l'ordre établi dans son petit village et finir par semer la zizanie jusque chez les écoliers. C'est juste un hymne à la liberté, à la douceur de vivre, à la sagesse de prendre le temps de prendre le temps...

angedeverre (sur Allo-Ciné)

On ressort de ce film ému, avec la joie de vivre et l'envie de profiter de chaque instant à fond, de le vivre bien, sans se soucier du lendemain. C'est le cinéma d'Yves Robert, du cinéma humain qui s'adresse au coeur du spectateur, sans artifices et avec sentiment.

JamesDomb (sur Allo-Ciné)
 

Une ode à la paresse aussi réjouissante que surprenante. On sort du film avec une bonne humeur contagieuse... Bref, "Alexandre le Bienheureux", un évènement à l'époque, est une comédie qui fait toujours mouche aujourd'hui et qui encore véridique... Je conseille vivement !

Darms28 (sur Allo-Ciné)

 


Affiche

ALEXANDRE LE BIENHEUREUX


ALEXANDRE LE BIENHEUREUX




Haut