CHANTONS SOUS LA PLUIE

Les films
qui font du bien.
Les films
qui rendent heureux !

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


LE PERE NOËL EST UNE ORDURE
FILM BONHEUR
25 août. 1982

LE PERE NOËL EST UNE ORDURE
JE (ME) L'OFFRE !

JE (ME) L'OFFRE !

LE PERE NOËL EST UNE ORDURE
La permanence téléphonique parisienne SOS détresse-amitié est perturbée le soir de Noël par l'arrivée de personnages marginaux farfelus qui provoquent des catastrophes en chaîne.

Que des répliques et des scènes cultes !

Réalisateur

Jean-Marie Poiré

Actrices et acteurs principaux

  • Anémone
  • Marie-Anne Chazel
  • Thierry Lhermitte

Nationalité

France

Bande

Annonce



C'EST

VOTRE FILM BONHEUR


Ce film est à mourir de rire. On ne se lasse pas de le voir et le revoir. D'ailleurs je vous conseille de le regarder plusieurs fois, il y a plein de détails rigolos qu'on ne remarque qu'après s'être imprégné de l'état d'esprit des personnages. Josette (Zézette) qui récupère les coquilles d’huîtres pour en faire des cendriers, Thérèse, sainte nitouche mais pas tant que ça, Pierre Mortez qui porte un costume assorti au canapé, le travesti mal dans sa peau, et j'en passe. Une bonne tranche de rigolade.
Florian L. (sur Allo-Ciné)

Comédie culte. Dans la lignée des Bronzés, le Splendid donne cette fois dans l'humour féroce, plus sarcastisque, plus méchant et moins décontracté pour dénoncer les travers de notre société. Cela n'empêche qu'on hurle de rire tout au long du film, répliques mémorables, personnages cinglés et gags se succèdent sans temps mort. Et que dire du jeu des comédiens qui sans parler juste par leurs expressions et postures parviennent à exprimer tout le comique de leur personnage. Du vu et revu.
GalouDusse (sur Allo-Ciné)

C'est politiquement incorrect, déraisonnablement déjanté et excessivement caustique. Avec ses personnages hauts en couleurs et sa profusion de dialogues incroyables, "Le Père Noël Est Une Ordure" est entré dans la conscience collective populaire et plusieurs de ses fameuses répliques font depuis partie intégrante du langage quotidien et des conversations. Cette adaptation de l'une de leurs pièces théâtrales, a traversé déjà trois décennies sans prendre une ride, en gagnant petit à petit son statut de film culte. Un phénomène cinématographique de plus pour l'équipe du "Splendid".
CH1218 (sur Allo-Ciné)

Au début, y'a Paris. Ville lumière à la tombée de la nuit, illuminations, vitrines décorées, grand sapin. Dans les rues, des citoyens déguisés en papa au manteau rouge, distribution de chocolat, photo avec les enfants...Puis, plus loin, un autre. Il a la moustache sombre, le crâne dégarni, il parle comme un charretier, donne des claques aux bambins. Sur son panier est accroché un panneau, pub pour une boite un peu spécial, mais bon : c'est Noël, alors...Son périple continue, donc, à travers Paris, belle Paris, dans un supermarché, où il s'empare d'une chose longue et molle, avant de rejoindre sa hotte près du périph', pleins de jolies cadeaux : petits lapins courant de partout, et le caddie de Zézette, qu'on connaît. Dix minutes, bien moins peut-être, dix minutes où le mythe de Noël est déjà déglingué, zigouillé, explosé, puis enterré. Et puis quel titre ! Ca aurait pu pousser au scandale publicitaire : se balader dans la ville, en famille, sourire au lèvres, après avoir contemplé le sapin sur la place, puis voir ce gros titre mis en gras affiché sur un arrêt de bus, ça irrite. Noël, on n'y touche pas. Et pis c'est tout. De la bien-pensance, de la gaieté qu'inspire Noël, le film s'en amuse. 
.../...
.../...
Tout ce qui pourrait choquer gît à l'intérieur. Mais c'est un film que l'on à plus honte d'aimer. Devenu classique pour tous, cette petite pépite de cruauté moult fois rediffusée, résiste à l'oubli : des dîners entre amis finissant en récitations de toutes les meilleurs répliques du film, on n'en a vu passer. Des fous rires personnels au souvenir de l'image de Pierre imprégné dans le canapé, il y en a sûrement eu. Intelligemment, écrit, interprété et sobrement filmé, le film se construit en deux parties. Au début, humour glacé, grinçant, sophistiqué et absurde, à la fin, situations grotesque et grivoiserie. Ici, la vulgarité est enrobée d'un mince filet d'or, la cruauté se mélange à la tendresse. D'un côté, les coincés, de l'autre, les paumés. Et bien sûr ; pas un pour rattraper l'autre. Mesquinerie, hypocrisie, indifférence : les coincés son gâtés. Les autres ne sont pas mal non plus : ici, la pauvreté n'enjolive pas l'esprit, elle le détruit, sans pitié, sans compassion : elle enterre l'homme et ses valeurs. Il n'y a aucun pathos, aucune intervention de l'émotion : il y a le pathétique, pour tout les hommes, ces bofs filmés comme des affreux imbéciles, mais derrière tout cela, la présence d'un cœur. 
.../...
Le père noël est une ordure juge la connerie humaine, ses affreuses moeurs bien pensantes des années 80, mais ne critique pas son fond : personne n'est bon, personne n'est mauvais. Mais vulgaire et idiot. La peinture est cruelle, sombre et glauque. Ca commence doucement, tout en retenue, avec Pierre, sa collègue Thérèse, et Mme. Musquin, effectivement très gentille, même si on aime pas dire du mal des gens...C'est grinçant, pince-sans-rire, très "caustique" : bref, on se régale. Puis après...Les situations propres au mauvais goût s'alignent sans temps mort : et ça se tire dessus, et ça se donne des coups de pieds, des coups de chaises, des coups de feu, et ça s'insulte, ça se tape, ça se crache à la gueule...Et puis, qu'est-ce que c'est con, mais qu'est-ce que c'est con, mais qu'est-ce que c'est con, se dit-on...Et on rit de plus en plus. Magique. 17/20.
B-Lyndon (sur Allo-Ciné)
Enormissime !! Sans doute la meilleure comédie française de tous les temps. La troupe du splendid, réunie au grand complet, au sommet de son art, nous offre deux heures d'un film incroyable, où chaque scène, chaque situation, chaque réplique est hilarante, renversante, géniale !! Que des répliques et des scènes cultes, des situations loufoques, j'étais mort de rire du début jusqu'à la fin. Jean-Marie Poiré, à qui on doit d'autres très grands films français, s'est attelé à l'adaptation de cette pièce de théatre et je dois dire qu'il a fait un boulot remarquable. Comment ne pas aimer ce film ? C'est tout simplement un film cultissime inoubliable et immanquable !! Et au fait... "Joyeux Noel Félix" !!
Mr.64fityfive (sur Allo-Ciné)
 
 
 
 
 
 


Affiche

LE PERE NOËL EST UNE ORDURE


LE PERE NOËL EST UNE ORDURE




Haut