CERTAINS L'AIMENT CHAUD !

Les films
qui font du bien.
Les films
qui rendent heureux !

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


LE FESTIN DE BABETTE
P'tit bonheur
1 janv. 1987

LE FESTIN DE BABETTE
JE (ME) L'OFFRE !

JE (ME) L'OFFRE !

Babette Gaestebud
Pour échapper à la sordide répression de la Commune en 1871, Babette débarque un soir d'orage sur la côte sauvage du Jutland au Danemark. Elle devient la domestique des deux très puritaines filles du pasteur et s'intègre facilement dans l'austère petite communauté. Mais après quatorze années d'exil, elle reçoit des fonds inespérés qui vont lui permettre de rentrer dans sa patrie. Elle propose avant son départ de préparer avec cet argent un diner français pour fêter dignement le centième anniversaire de la naissance du défunt pasteur...

Un chef-d'oeuvre de finesse, qui confronte avec délice les nourritures terrestres et les nourritures spirituelles.

Réalisateur

Gabriel Axel,

Actrices et acteurs principaux

  • Stéphane Audran
  • Bibi Anderson
  • Bodil Kjer

Nationalité

France

Bande

Annonce



C'EST

VOTRE FILM BONHEUR


Chef d'oeuvre d'intelligence, tout en sobriété. On y célèbre l'élévation de la cuisine francaise comme étant un plaisir autant gustatif que spirituel voire religieux ...le tout dans de magnifiques paysages de la mer du Nord baignés d'une douce lumière .....l'humanité a de beaux jours devant elle avec de tels films
patrick J. (sur Allo-Ciné)

Il y a parfois de petits miracles. Voici donc un film danois, réalisé par un cinéaste de modeste réputation, avec une actrice française dont on ne sait trop comment elle a atterri sur ce tournage. Le décor, les personnages et l'intrigue annoncent une austérité absolue, et pourtant... Adaptant une nouvelle de Karen Blixen, Gabriel Axel a conçu un chef-d'oeuvre de finesse, qui confronte avec délice les nourritures terrestres et les nourritures spirituelles. Le style, minimaliste, laisse sourdre des émotions profondes. Une humanité douce, chaleureuse, jaillit de la grisaille quotidienne grâce aux plaisirs gustatifs. Comme une renaissance. Voir les convives du banquet, engoncés dans leur raideur et leurs principes de vie mornes, s'animer peu à peu en dégustant les divins mets de Babette est une pure jubilation. Ce film, à la fois intelligent et sensible, peut être perçu comme un hymne aux petits plaisirs de la vie, une réflexion sur le bonheur (éphémère), sur l'art et sa réception, ou encore sur la foi. C'est magnifique.
QuelquesFilms.com (sur Allo-Ciné)

Bonté, bonheur, partage, altruisme sont autant de sentiments exaltés dans cette métaphore filée sur la philosophie de la table. Une fable hédoniste qui communique parfaitement tant à l'oeuve elle-même qu'au spectateur une leçon de vie et d'humanité; un film généreux, loin de l'avarice et de la frugalité, qui se consomme par conséquent sans modération.
lucysky (sur Allo-Ciné)

 
 


Affiche

LE FESTIN DE BABETTE


LE FESTIN DE BABETTE




Haut