LITTLE MISS SUNSHINE

Les films
qui font du bien.
Les films
qui rendent heureux !

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


LA DISCRETE
FILM BONHEUR
21 nov. 1990

LA DISCRETE
JE (ME) L'OFFRE !

JE (ME) L'OFFRE !

LA DISCRETE
Sur le point de rompre avec son amie Solange, Antoine, assistant parlementaire au Senat, apercoit son amie sur le quai de la gare de Lyon au bras d'un autre homme. Son sang ne fait qu'un tour et il ne pense plus qu'a se venger de cet affront. C'est son ami Jean qui va lui donner l'idee de seduire une autre femme et de l'abandonner. Mais, dans cette histoire, est seduit qui croit seduire.
Une histoire légère comme une bulle de savon, qui nous est contée avec une élégance extrême !

Réalisateur

Christian Vincent

Actrices et acteurs principaux

  • Fabrice Luchini
  • Maurice Garrel
  • Judith Henry

Nationalité

France

Bande

Annonce



C'EST

VOTRE FILM BONHEUR


Situant dans le milieu de l'édition cette fable douce-amère, sur la cruelle éducation amoureuse d'une jeune fille innocente, le cinéaste compose des dialogues nourris d'ironie et de mots d'esprit et développe un récit sur la manipulation qui fait la part belle à l'analyse des sentiments tout en restant dans le registre de la comédie. (.) Un dialogue d'une infinie drôlerie, une mise en scène simple et efficace pour cette histoire légère comme une bulle de savon, qui nous est contée avec une élégance extrême ! Un futur classique...
chrischambers86 (sur Allo-Ciné)

Avec le temps, "La Discrète" reste l'un de mes films français préférés. Sa valse hésitation constante entre la douceur et la cruauté, entre la comédie sentimentale et le conte philosphique, en fait un objet assez inclassable. Ce qui pénalise d'autres films (cabotinage de Luchini, tics de film intello et bardé de références littéraires) est ici transcendé par une justesse et une délicatesse miraculeuses. On est très loin de mes goûts habituels, poutant je peux revoir "La Discrète" sans jamais me lasser, et certains passages (les deux confessions de Catherine) sont toujours aussi déstabilisants de naturel. Profond et insaisissable, jamais ennuyeux, c'est une petite merveille.
Savalas (sur Allo-Ciné)

 
 


Affiche

LA DISCRETE


LA DISCRETE




Haut