LE FABULEUX DESTIN D'AMELIE POULAIN

Les films
qui font du bien.
Les films
qui rendent heureux !

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


LE CHÂTEAU DE MA MERE
FILM BONHEUR
26 oct. 1990

LE CHÂTEAU DE MA MERE
JE (ME) L'OFFRE !

JE (ME) L'OFFRE !

LE CHÂTEAU DE MA MERE
L'adolescence de Marcel, sa découverte de l'amour, son retour à l'amitié et les grands départs pour ses chères collines où, pour arriver plus vite, toute la famille passe en cachette sur un domaine privé.
Yves Robert est un cinéaste « qui aime les gens »; cela se ressent d'un bout à l'autre de ces 2 oeuvres.

Réalisateur

Yves Robert

Actrices et acteurs principaux

  • Julien Ciamaca
  • Philippe Caubère
  • Nathalie Roussel

Nationalité

France

Bande

Annonce



C'EST

VOTRE FILM BONHEUR


Ce second volet est beaucoup plus émouvant que le premier et aborde avec justesse les principales étapes de la vie : les premières déceptions amoureuses, la perte d'un être cher et le temps qui passe malheureusement trop vite. Au final, on ressent une certaine nostalgie mélancolique et l'on ne peut être que touché au plus profond de soi-même par la beauté de ce film. Ceci dit, je vous rassure: le rire est également au rendez-vous et certaines scènes sont amusantes. Mais l'émotion reprend très vite le dessus et au final, on en ressort bouleversé. 
kleinhase(sur Allo-Ciné)
Le meilleur opus de la saga Pagnol car sans doute le plus touchant. on verse toujours une petite larme à la fin lorsque Marcel nous explique que le temps s'enfuit vite et que les bons moments sont sans cesse remplacés par d'inoubliables chagrins "Il n'est pas nécessaire de le dire aux enfants". Des acteurs splendides qui porte sur eux la mémoire de Pagnol et l'odeur du civet dans une petite bastide enchantée. 
pichnette13 (sur Allo-Ciné)
 « Le Château de ma Mère » conserve toutes les qualités artistiques de « La Gloire de mon Père » et nous procure un égal bonheur. Y. Robert mêle le thème des joies et des déceptions de l'amour avec celui du contraste entre les plaisirs et les peines de la vie. Si l'on rit toujours autant devant les chamailleries entre l'Oncle Jules et le père de M. Pagnol et face aux incessants scrupules de ce dernier à déroger aux lois et à la morale civique, on ne peut s'empêcher de frémir face aux initiatives quelque peu délictueuses mais si aisément pardonnables initiées par Joseph et le pittoresque Bouzigue. Car il faut bien reconnaître que le spectateur a tôt fait de s'identifier corps et âme à cette adorable famille et à partager ses doutes et ses joies. Jean Rochefort disait qu'Yves Robert est un cinéaste « qui aime les gens »; cela se ressent d'un bout à l'autre de ces 2 oeuvres et que c'est sans doute ce qui nous les rend si plaisantes. 
ECh94 (sur Allo-Ciné)

Supérieur à "La gloire de mon père", Yves Robert prolonge son exploration des souvenirs d'enfance de Pagnol ! Soutenu par un comique de situation plus affirmé, le récit enchaîne ici une succession d'aventures que vit la famille du petit Marcel, obligée toutes les fins de semaine, pour rejoindre plus vite la Bastide, une maison de campagne en pleine nature, d'emprunter presque illégalement un raccourci qui traverse une série de propriétés privées ! Interprétée par une très émouvante Nathalie Roussel, la tendre figure maternelle devient le personnage central de cette saga du coeur ou de nouveaux protagonistes truculents font leur apparition ! Au cours de ses expéditions hebdomadaires, la famille croise notamment sur son chemin Jean Rochefort dans le rôle d'un faux aristocrate et Jean Carmet en garde champêtre irascible ! Tendresse et émotion en Provence pour une suite superbe à la recherche du temps perdu et au final bouleversant, bercées par les partitions poignantes de Vladimir Cosma...
chrischambers86 (sur Allo-Ciné)

 
 
 
 
 
 
 
 


Affiche

LE CHÂTEAU DE MA MERE


LE CHÂTEAU DE MA MERE




Haut