CINEMA PARADISO

Les films
qui font du bien.
Les films
qui rendent heureux !

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


LE TERMINAL
FILM BONHEUR INCONTOURNABLE
15 sept. 2004

LE TERMINAL
JE (ME) L'OFFRE !

JE (ME) L'OFFRE !

The terminal
Viktor Navorski est l'un de ces milliers de touristes, venus des quatre coins du monde, qui débarquent chaque jour à l'Aéroport JFK de New York. Mais, à quelques heures de son arrivée, voilà qu'un coup d'État bouleverse sa petite république d'Europe Centrale, mettant celle-ci au ban des nations et faisant de Viktor... un apatride. Les portes de l'Amérique se ferment devant lui, alors même que se bouclent les frontières de son pays : Viktor est bel et bien coincé...
Cosmopolite, généreux, léger et plein d'humanité. Le Terminal est un film d'une élégance profonde

Réalisateur

Steven Spielberg

Actrices et acteurs principaux

  • Tom Hanks
  • Catherine Zeta-Jones
  • Stanley Tucci

Nationalité

USA

Bande

Annonce



C'EST

VOTRE FILM BONHEUR


Un véritable petit bijou scénaristique gavé d'inventivité et d'originalité. Andrew Nicoll est de retour pour notre plus grand plaisir et pond ici une histoire de haut vol profondement humaine et attachante, jamais ennuyeuse et toujours émouvante. Une veritable perle de cinéma qui ne méritait pas moins qu'un Steven Spielberg des grands jours pour mettre en image toute l'âme de cette histoire. Un film possédé, vivant, qui donne profondément envie d'être heureux !
Foufurieuxx (sur Allo-Ciné)

Spielberg signe encore une belle comédie, avec un certain regard d'enfant et un optimisme qui rende l'ensemble tout simplement magique. Le film n'est pas pour autant soupe-au-lait, c'est une magie et un optimisme dans le meilleur sens du terme, qui nous fait nous évader et nous sentir bien. Et puis, il y a aussi un peu d'amertume avec le destin du personnage de Catherine Zeta-Jones, très émouvante, et une sorte de regard lucide sur la peur des étrangers. Tom Hanks est remarquable, toujours aussi inventif et plein de ressources. C'est sans doute sa naïveté et son optimisme qui arrive à vaincre des barrières, face auquel n'importe qui d'autre aurait vite baissé les bras. Les films qui nous font encore croire en la simplicité et la générosité des gens sont finalement assez rares.
AurelC (sur Allo-Ciné)
Spielberg s'est encore permis de réaliser un divertissement emprunt d'optimisme sans déserter l'ambition d'un récit bien construit. Par certains côtés, on pense bien évidemment à Capra, mais la belle écriture d'Andrew Niccol, tout en imprégnant le scénario de gracieuse légèreté, évite les stéréotypes du genre et s'ancre dans une époque aux échos kafkaïens. Sous les apparences badines d'une bluette sentimentale sont épinglées de manière feutrée les absurdités des douanes américaines et les problèmes d'une société multi-culturelle dont les idéaux sécuritaires ont pris le pas sur les élans humanistes. Un film d'une élégance profonde.
Tropmortel (sur Allo-Ciné)
C'est bon : on rit, on pleure, on passe deux heures dans l'instant et c'est en cela que le cinéma est magique. Sans être un grand film, le Terminal est cosmopolite, généreux, léger et plein d'humanité ; comme toujours dans les films de Spielberg. C'est un régal.
Solune (sur Allo-Ciné)
Quiconque a déjà posé le pied à la douane américaine, et constaté la paranoïa de nos amis d'outre-atlantique, peut imaginer peut-être encore mieux la situation délicate dans laquelle est plongé Tom Hanks : coincé dans la zone internationale de l'aéroport JFK où les seules animations sont les boutiques et les restaurants (mais il n'a pas d'argent), on peut aussi s'asseoir pour attendre un avion (mais il n'a plus de ticket), où bien discuter avec des gens (mais il ne parle pas anglais). Il peut juste voir sur les écrans de télévision la révolution qui sévit dans son pays. On imagine aisément le problème. Néanmoins, Spielberg transforme ce scénario dramatique en une histoire drôle et touchante d'amitié et d'amour portée par deux immenses stars : Tom Hanks, dans ce que je considère son meilleur rôle avec Forrest Gump, et Catherine Zeta-Jones qui n'a jamais été aussi belle (ça veut dire très très très belle mais, à ce stade, il n'y a plus de mot). Enfin, et c'est un point essentiel, il fait se rencontrer à cet endroit, où on ne s'attarde jamais, toutes ces cultures, ces personnes d'origine différentes passant là sans jamais se parler. 
Le Terminal est donc un très beau film que je conseille évidemment à tout le monde.

Julien L. (sur Allo-Ciné)

 

Moi j'ai adoré ! Je me suis complètement identifié au personnage et à partir de là j'ai eu l'impression de vivre l'histoire et non plus la regarder...
Leo_Shelby (sur Allo-Ciné)
Avec cette fable humaniste et chaleureuse, Steven Spielberg nous donne le sourire et nous permet de croire à l'impossible, le tout avec une nostalgie de rigueur, qui a de quoi faire fondre, même le coeur le plus endurci. Si à l'époque, les critiques ont reproché au "Terminal" (2004) de verser dans l'excès de bons sentiments, je trouve au contraire que c'est sa plus belle force, Spielberg jonglant avec un équilibre parfait,entre le mélodrame et le burlesque. 
Il y a du Capra et du Tati dans ce film-là, et cela le rend intemporel. Dans cet aéroport impersonnel, où les gens se croisent à toute vitesse sans se connaître, le débonnaire Victor Navorski, devenu apatride, donc coincé là, va vivre son rêve américain à échelle réduite. Il se trouvera des amis, gagnera de l'argent dans le bâtiment, rencontrera furtivement l'amour, et réalisera de bonnes actions. La candeur de Navorski (alter-ego du réalisateur) finit par faire chavirer tout le personnel du terminal, et nous avec ! Très précieux.

Akamaru (sur Allo-Ciné)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Affiche

LE TERMINAL


LE TERMINAL




Haut