MARY POPPINS

Les films
qui font du bien ®
Les films
qui rendent heureux ®

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


EDMOND
FILM BONHEUR
9 janv. 2019

EDMOND
JE (ME) L'OFFRE !

JE (ME) L'OFFRE !

LE 9
MAI
jour de sa sortie !



 
Edmond
Décembre 1897, Paris. Edmond Rostand n’a pas encore trente ans mais déjà deux enfants et beaucoup d’angoisses. Il n’a rien écrit depuis deux ans. En désespoir de cause, il propose au grand Constant Coquelin une nouvelle pièce… qu'il n'a pas encore écrit. Faisant fi des caprices des actrices, des exigences de ses producteurs corses, de la jalousie de sa femme, des histoires de cœur de son meilleur ami et du manque d’enthousiasme de l’ensemble de son entourage, Edmond se met enfin à écrire cette pièce à laquelle personne ne croit et dont, pour l’instant, il n’a que le titre "Cyrano de Bergerac".
 
Comme a dit ma fille, 13 ans, "c'est un chef d’œuvre et puis voilà".

Réalisateur

Alexis Michalik
 

Actrices et acteurs principaux

  • Thomas Solivérès
  • Olivier Gourmet
  • Mathilde Seigner

Nationalité

France

Bande

Annonce



C'EST

VOTRE FILM BONHEUR


Un moment de pur bonheur ! Jusqu'au générique qui vous empêche de quitter la salle, on savoure l'histoire d'Edmond Rostand et celle de son personnage. Les comédiens jouent bien, ils sont beaux, les effets réussis. Bravo pour cette incitation au rêve. ..On ressent nettement un travail de recherche de la perfection. De l'humour inattendu aux émotions qui peuvent tirer des larmes, tout y est. Le public visé peut être très large jusqu'aux enfants. De quoi bien s'évader ...Merci à toute l'équipe
Thierry Voisin61 (sur Allo-Ciné)
 
Edmond émerveille ! Quand la pièce moderne la plus grandiose se trouve adaptée pour migrer des planches au grand écran, l'attente devient immense, autant que l'est le talent de son auteur et réalisateur, Alexis Michalik. Et justement, le propre de Michalik, c'est d'avoir toujours su s'entourer d'extraordinaires comédiens. Encore une fois, le jeune touche-à-tout prouve qu'il est le maître du rythme et du séquençage, dans tous les domaines, y compris la bande-dessinée qui porte le même titre. Merci Alexis, esprit de génie, ennemi de l'ennui.
Ludovic D. (sur Allo-Ciné)
 
La caméra virevolte entre les personnages et nous emmène tambour battant au coeur de l'équipage, des hasards de l'inspiration au génie de l'écriture, des avaries de production au triomphe de cette aventure. Que dis-je une aventure une épopée ! De quoi faire les gros titres. Abasourdi : plus qu'un vibrant hommage, la lubie d'un homme, portée avec courage. Pensif : 5 Molières et combien de Césars, suffiront-ils à récompenser tout cet art ? Admiratif : face au ciné, c'est la cohue, tout un peuple qui saluera tant de vertus. Enthousiaste : quand surgit le boléro d'une mise en scène déroulée crescendo ! Magistral : 1h50 de frénésie que le vaud'ville dispute à la tragédie. Curieux : Et après, quoi ? Une bande dessinée ? Un opéra ? Optimiste : ce long métrage prête foi aux combats collectifs auquel nulle ne croit. Classique : agité comme rigadon, de bonheur déforme les bouches, ce n'était pas une illusion, à la fin de l'envoi, le film touche.
Dandure (sur Allo-Ciné)
 
Intelligent, drôle, émouvant, nous avons tous passé un merveilleux moment même ma fille de 13 ans qui n'a pas lu Cyrano de Bergerac et est assez réfractaire aux œuvres classiques. Que ce final était beau et émouvant et a clôturé ce moment merveilleux que nous avons passé en nous donnant envie de relire Cyrano. Je retournerai le voir en janvier car ce film est un chef d’œuvre. Il y a tout, des acteurs tous formidables, notamment Thomas Solivérès, une mise en scène impeccable, un superbe reconstitution de l'époque, un scénario inventif et des dialogues superbes et à mourir de rire. Ce film est une ode à la création . Et ce sans fioriture ni pédanterie. Comme a dit ma fille "c'est un chef d’œuvre et puis voilà".
Nathalie S (sur Allo-Ciné)
 
On est à mille lieues de la véritable histoire. Et tant mieux ! Car le génie du scénario, c'est cette mise-en-abîme : Un Rostand dans la peau de son propre personnage Qui versifie au coeur d'un grand remue-ménage, Créant des héros que seuls ses mots animent. Pourtant. Sa pièce ayant déjà triomphé au théâtre. Qu'est-ce qui a pris au petit Michalik ? Quelle mouche a piqué le bellâtre ? À vouloir se risquer à l'art cinématographique. Eh bien, faut-il le reconnaître : Le génie est multiforme et l'homme est fort habile Car le malin a réussi à donner du rythme, de la verve A un film que j'oserais, que l'on agrée ou que cela énerve, Qualifier de vaudeville ! Rostand sur le fond et Feydeau sur la forme. Quel génie. À nouveau, il fait mouche. Je prédis à ce film un succès populaire. Un succès énoooorme Car bien que comédie, à la fin de l'envoi... il touche !
AZZO (sur Allo-Ciné)
 
 
 
 
 
 
 
 

Notre

Point de vue



"Le véritable esprit est celui qui donne des ailes à l’enthousiasme. L’éclat de rire est une gamme montante. Ce qui est léger, c’est l’âme. Et voilà pourquoi il faut un théâtre où, exaltant avec du lyrisme, moralisant avec de la beauté, consolant avec de la grâce, les poètes, sans le faire exprès, donnent des leçons d’âme ! ", déclarait Edmond Rostand dans son discours de réception à l'Académie Française le 4 juin 1903.

  La suite dans notre lettre

Affiche

EDMOND


EDMOND




Haut