THE BLUES BROTHERS

Les films
qui font du bien.
Les films
qui rendent heureux !

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


JANVIER 2011


 

Amies, Amis des Films Bonheur,
Bonjour !
 
Je connais un ami qui travaille dans le cinéma et qui n'aime pas quand "tout le monde" aime un film.

Ce n'est pas par snobisme, dit-il, c'est juste qu'il se sent un peu "forcé à aimer" et que ça le bloque.

 
Avec "Le discours d'un roi", il va être servi !
 
En effet, depuis plus d'un an que nous suivons le développement de ce film, sa "montée en puissance" a systématiquement été entourée des échos les plus élogieux, des dithyrambes les plus enflammées.

C'est d'autant plus lourd à porter qu'aux compliments de toutes sortes s'ajoute un titre tout simple. "Le discours d'un roi" qui révèle la conclusion même du film et son morceau de bravoure !

On aurait donc pu craindre de se retrouver face à un film sculpté dans le convenu et statufié dans la gloire avant même que d'exister !

Nous avons enfin vu ce film tant attendu.....
Amitié
Jean-Claude Guerrero
Fondateur de www.filmsbonheur.com et Président de
l'Association du Festival des Films Bonheur

La lettre à un roi

Bégaiement
et Destin

Il est beau, simple, fort et, malgré sa renommée, arrive à nous surprendre tout du long.

Et çà, ce n'est pas un mince exploit !

Oui ce film comporte de l'émotion (de par les efforts du héros pour être à la hauteur des devoirs de son rang), de jolis moments d'humour, de la bizarrerie (un roi qui ne veut pas le devenir. et qui bégaie alors qu'il doit galvaniser sa nation à la radio), du rythme dans sa réalisation et bien sûr un grand morceau d'humanité avec l'amitié qui nait entre le docteur et son patient

Nous avons cependant, pendant un court instant, un peu hésité à considérer "Le discours d'un roi" comme un film bonheur car l'ombre de la guerre plane quand même lourdement après le générique de fin.

Mais tout bien réfléchi, les dures leçons d'apprentissage, la volonté de s'en sortir, l'excentricité des méthodes de l'orthophoniste, la formidable éclosion de l'amitié entre les deux protagonistes, l'opiniâtreté de la femme du roi, la modestie du "docteur" vis-à-vis de sa propre femme, ses répétitions d'acteur raté, ses dialogues avec ses enfants et mille autres scènes mémorables ont balayées nos interrogations.

Oui "Le discours d'un roi" est bel et bien un film bonheur, et de haute facture.

Cela va lui faire une récompense de plus à ajouter à sa vaste collection !

Mais ça va encore embêter notre ami...

Bonnes projections !

 

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


 

< Toutes les lettres >

Haut