INTOUCHABLES

Les films
qui font du bien.
Les films
qui rendent heureux !

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


AOÛT 2015




Amies, Amis des Films Bonheur,
Bonjour !


Voici une petite histoire "based on a true story" comme on dit dans les films !

Un jour de canicule, nous nous trainions jusqu'à un cinéma pour voir un "potentiel" film bonheur.

L'air était irrespirable, la lumière rendait les trottoirs aveuglants, les bruits de la ville agissaient comme autant d'agressions violentes dans une chaleur insoutenable.

Au bord de la syncope, nous nous sommes engouffrés dans la salle et là… ô miracle… la fraîcheur, le calme, le moelleux des fauteuils…

Nous étions dans un véritable oasis et c'était déjà "rien que du bonheur" avant même que le film n'ait commencé.

Bon à la fin de la séance, nous n'étions pas convaincus par ce que nous venions de voir mais nous avions repris des forces et nous étions prêts à repartir, requinqués.

En sortant… il pleuvait à verse !

Un puissant orage d'été.

Nous avions bien sûr la possibilité de nous lancer en courant sous la pluie et d'arriver trempés à notre voiture.

Nous nous sommes regardés et… nous sommes retournés voir un autre film !

Quand on vous dit que le cinéma ça fait du bien ;-)

Bonnes vacances ! Ensoleillées ou pas, mais jamais bien loin d'un cinéma…


 
Amitié
 
Jean-Claude Guerrero
Fondateur de www.filmsbonheur.com et Président de
l'Association du Festival des Films Bonheur

La lettre de mission

Accomplie

Dans la vie réelle, police et comédie ne font pas bon ménage. Idem pour espionnage et galéjade. Pour de vrai, on ne plaisante pas avec ces choses là…

Heureusement qu'il nous reste le cinéma, mon bon monsieur !

Car ces deux ingrédients, pas vraiment faits pour se mélanger dans le monde tel qu'il va, donnent a contrario des étincelles sur grand écran !


Ce cocktail, quand il est réussi, procure en effet une jubilation extrême, pour autant bien évidemment que l'on sache manipuler avec subtilité ces deux barils de nitroglycérine imaginaires. Ce qui n'est pas donné à tout le monde.

C'est avec le précédent volet, "Mission Impossible : Protocole Fantôme" que l'on avait senti, au milieu de cascades époustouflantes, l'émergence de plus en plus forte d'un humour délicieux remettant les choses en perspective et nous faisant profiter d'un excitant moment de cinéma.

Avec "Rogue Nation" on monte encore d'un cran.

A plusieurs reprises au cours du film il est donné aux spectateurs le bonheur d'éclater de rire grâce aux dialogues, aux situations, aux gadgets, mais évidemment aussi d'entendre leur cœur s'emballer devant des poursuites ab-so-lu-ment délirantes (celle à moto est vraiment l'équivalent d'un grand 8) !

Mais il n'y a pas que ça… il y a en plus cette "malice" si particulière derrière chaque scène qui nous fait essayer d'imaginer par anticipation coups de théâtre et coups tordus et qui nous surprend sans cesse par son esprit pétillant très "private joke".

Par exemple c'est "très clin d'œil", mais quand on le sait, on ne peut s'empêcher de savourer davantage un moment précis du film et d'apprécier l'humour du réalisateur. En effet, Tom Hollander qui joue ici le rôle du Premier Ministre Britannique est le même Tom Hollander qui jouait le rôle d'un ministre de sa Gracieuse Majesté dans "In the Loop" (P'tit Bonheur, 2009). Dans ce film culte, à mourir de rire pour qui aime "The British Humour", sa prestation de Secrétaire d'Etat complètement dépassé par les évènements et toujours à côté de la plaque était tellement inénarrable qu'elle en est devenue légendaire au point de se poursuivre ici-même dans un autre film où on le retrouve "monté en grade
" mais pas plus réactif pour autant ! Evidemment c'est une connivence à partager entre "connoisseurs" ;-)

Bref, "Mission Impossible : Rogue Nation" est un très bon divertissement estival, avec un Tom Cruise survolté, des rebondissements spectaculaires et ce qu'il faut de dérision pour alléger la violence ambiante.

Certes dépourvu d'émotion, mais bourré d'humour, de rythme et d'inattendu, voilà un P'tit Bonheur d'été que nous vous conseillons donc vivement de partager entre amis.

Sortie nationale 12 Août 2015
 

Qui nous suit ?

Notre Page Facebook grandit chaque jour un peu plus ! Elle vient de dépasser les 114 000 fans qui comptent eux-mêmes un peu plus de 16 millions d'ami(e)s ! Ce sont, à 95 %,des adolescent(e)s et de jeunes adultes (13-24 ans). Avec une légère majorité féminine (54 %).

Par ailleurs, cette lettre est envoyée personnellement à 3300 personnes. En majorité des professionnels de l'audiovisuel et des médias.

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


 

< Toutes les lettres >

Haut