PRINCESS BRIDE

Les films
qui font du bien.
Les films
qui rendent heureux !

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


AOÛT 2012


 

Amies, Amis des Films Bonheur,
Bonjour !

Il fut notre soleil de Cannes ! Et à lui seul il nous a permis de nous ragaillardir, de nous réchauffer, au milieu d'une édition particulièrement humide et tristounette. "Les Saphirs", est un film australien qui raconte une histoire vraie, à la fois excitante et émouvante et qui finit (très) bien.

La séquence d'ouverture, entre autres, avec une photographie à couper le souffle, dans laquelle les gamins courent dans les champs de tournesols en sautant les barrières en fils barbelés pour arriver au plus vite à la petite fête où l'on chante, est à elle seule un tableau vivant, débordant d'impatience, d'excitation, de curiosité, de joie, de beauté. Mais il n'y a pas que la photographie et la mise en scène. Il y a la musique ! Et bien d'autres choses encore...

Alors pourquoi "P'tit Bonheur" et non pas "Film Bonheur" ? Disons qu'on ressent au milieu du récit un petit ralentissement au cours duquel les sentiments des protagonistes prennent (un peu trop) le pas sur l'histoire et que cela nuit (pendant un certain temps) au rythme et à l'inattendu du film.Mais c'est tout. Et ça repart après et de la meilleure façon ! Donc un vrai "P'tit Bonheur" de film ! Et qu'on soit bien d'accord : on est bel et bien là dans le haut du panier des films de l'année !

Un film qui est comme la "soul music" elle-même : énergique, émouvant, signifiant. Bonne projection ! 


Amitié
 
Jean-Claude Guerrero
Fondateur de www.filmsbonheur.com et Président de
l'Association du Festival des Films Bonheur

Qui nous suit ?


Notre page Facebook vient de dépasser les 19 000 fans (qui comptent eux-mêmes un peu plus de 3 300 000 ami(e)s !)
 
 Ce sont, à 95 %, des adolescent(e)s et de jeunes adultes (13-24 ans). Avec une majorité féminine, 62 %
 
Par ailleurs, cette lettre est envoyée à près de 2000 personnes, en majorité des professionnels de l'audiovisuel et des médias.

La lettre des etoiles bleues

TOUT POUR LA MUSIQUE !
MÊME SOUS LES BOMBES...


LUI :  Arrêtez de chanter de la country, c'est de la daube la country ! Vous devez chanter de la Soul !!!
 
ELLES :  De la daube la country, ça va pas, non ???!!!
 
LUI :  La country c'est des gens qui chantent leurs problèmes et qui restent là, assis sur leur cul, à se lamenter. La Soul Music c'est aussi des gens qui chantent leur problèmes… sauf qu'eux, ils se bougent, ils se secouent, ils réagissent ! Dans chaque note qui sort de votre bouche, on doit entendre le cri d'une femme qui s'accroche, qui se bat désespérément pour reprendre ce qui lui a été arraché !
  
Voilà le ton est donné ! Entre ce manager, un brin "loser", mais habité par la "Soul Music", et ces quatre jeunes filles aborigènes d'Australie, sur leur improbable chemin de gloire, ça va être "à la vie, à la mort".


A la vie plutôt… et tout pour la musique ! Même sous des bombes qui leur tombent sur la tête !
 
Alors que les derniers applaudissements, mêlés aux rires des amis et de la famille venus fêter "leurs Saphirs", s'estompent doucement dans la nuit chaude australienne, la caméra monte lentement vers le ciel, où scintillent mille étoiles, et se fixe sur quatre d'entre elles, qui semblent s'être rapprochées et qui brillent d'un bleu intense dans l'obscure clarté.
 
Ultime clin d'œil et élégante signature de fin pour un film qui va vous donner des fourmis dans les jambes et faire battre votre cœur au rythme de la soul music, la seule, la vraie ! En plus de vous faire rire et de vous émouvoir ! Ça fait déjà beaucoup non ?!
 
Vous trouverez de-ci de-là un résumé du scénario, aussi n'allons-nous pas nous attarder là-dessus. Car il y a en plus dans ce "petit film de musique" de la substance et un message fort. Allez donc découvrir "la discrimination positive" appliquée aux enfants aborigènes d'Australie à la peau claire, vous n'arriverez pas à le croire…
 
C'est basé sur une histoire vraie.  Et le scénariste du film est tout simplement le petit-fils d'une des "Saphirs" qui avait entendu, lorsqu'il était enfant, sa grand-mère raconter sa jeunesse. Ce récit est resté gravé dans sa mémoire et bien plus tard il en a fait un film, celui-là même que vous allez découvrir aujourd'hui, émus et ravis comme rarement. Nous en faisons le pari.
 
Sortie France 8 Août- Diaphana
 

 

"AU BON BUZZ"

Un bon buzz nous arrive sur le film "Elle s'appelle Ruby" (Titre original : Ruby Sparks) le nouvel opus du couple de réalisateurs Jonathan Dayton, Valérie Faris qui nous avait donné il y a 6 ans (déjà) "Little Miss Sunshine" archétype même du Film Bonheur ! On retrouve au générique : Paul Dano dans le rôle principal mais aussi Annette Bening, et dans des petits rôles, Antonio Banderas et Eliott Gould ! L'héroïne du film est interprété par Zoe Kazan qui en est également la scénariste... mais aussi Madame Paul Dano à la ville. Tout ça sur ses frêles épaules ! Mais comme le dit la jolie accroche du film aux USA, c'est... "Une histoire d'amour tellement impossible...  qu'elle doit être vraie !"
 Sortie France 3 Octobre


 

"L'AGE DE GLACE 4"
hissé (plus) haut !


Nous avons été revoir, notre "P'tit Bonheur" de Juillet, en salle au milieu du public, et force a été de constater que nous avons été encore plus enthousiasmés que la première fois !

 

Au-delà de la comédie d'aventures en forme de trépidant feu d'artifice, nous avons trouvé que les rapports "humains" entre Many le dinosaure et sa fille, entre celle-ci et ses anciens et nouveaux amis, entre Sid et sa famille, et particulièrement sa grand-mère, étaient plus profonds et subtils que nous ne l'avions senti à la première vision.

C'est pourquoi nous avons décidé de décerner le label FILM BONHEUR à ce 4ème et formidable volet de la "saga des glaces" !


Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


 

< Toutes les lettres >

Haut