LA VIE EST BELLE

Les films
qui font du bien.
Les films
qui rendent heureux !

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


MAI 2014



 


Amies, Amis des Films Bonheur,
Bonjour !
 
Après plusieurs mois de travaux, on va enfin ouvrir notre nouveau site : www.filmsbonheur.com  ! C'est sûr, on a hâte que vous l'essayiez...
 
Outre le look et l'ergonomie, un premier changement majeur nous a permis de réunir dans L'Intégrale (qui porte enfin bien son nom) TOUS les Films Bonheur et les P'tits Bonheurs, 546 à ce jour, en les dotant de fiches complètes incluant bande-annonce, affiche originale, critiques, photos…
 
Surtout, grâce à un moteur de navigation hyper puissant, on peut maintenant vraiment explorer l'Intégrale sous toutes ses coutures, comme par exemple par décennies ou bien par 76 thématiques dans lesquelles chaque film a été placé suite à une analyse fine… et des discussions passionnées !

Pour les films actuellement à l'affiche (ayant bien sûr obtenu l'un de nos deux labels) des liens renvoient vers allo-cine.fr et commeaucinéma.com afin d'y trouver leurs horaires et salles. Tous les autres films, pour la plupart disponibles en vidéo, sont quant à eux désormais accessibles directement depuis notre site grâce à des liens vers Amazon, Fnac et iTunes permettant à nos visiteurs de pouvoir les offrir (ou se les offrir !).
 
Notre vocation n'est pas d'être un site marchand mais de rendre service aux membres de notre club et aux fans de notre page Facebook à la recherche de ces films, tout en nous  permettant de récolter quelques fonds pour rendre notre association plus forte et notre site encore plus efficace et plus beau.
 
Lancement prévu : Lundi 5 Mai vers midi… si les dieux de l'Informatique et du Cinéma réunis se sont levés du bon pied ce jour là :-)
  
-oOo-
 
Et puisque l'on parle des dieux, il y en a justement un (ou plusieurs ça dépend, faut voir le film) qui fait/font du bien au cinéma en ce moment ! Pour notre part, nous avons décerné notre label de P'tit Bonheur de film à "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?" via notre page Facebook dès le jour de sa sortie  et nous sommes évidemment ravis de voir qu'il semble parti pour taquiner des sommets célestes… au box-office ! Bravo à son équipe du "feu de dieu"...
 
Une jolie surprise également que ce "Promeneur d'oiseau" de Philippe Muyl. Nous avions adoré "Le Papillon" (Film Bonheur 2002) et nous craignions que son nouveau film soit un peu un simple remake du précédent. Et bien non ! Une fois le rythme pris, on décolle et, sur une sublime musique d'Armand Amar, le film nous emporte en Chine sur les chemins de l'émotion, de la poésie, de l'amour filial. Un beau et vrai grand bol d'air pur qui fait du bien !

 
-oOo-
 
Et bien sûr, nous bouclons nos valises pour Cannes, où nous avons repéré 11 films à voir absolument (sur les plus de 1500 présentés dans toutes les sélections).  Y trouverons-nous le bonheur ??? Réponse bientôt sur notre page Facebook et bien sûr dans notre (tout beau tout nouveau) site !
 
Bonnes projections.

 
Amitié
Jean-Claude Guerrero
Fondateur de www.filmsbonheur.com et Président de
l'Association du Festival des Films Bonheur

La lettre du Bon Dieu

Dé-coin-cez
vous !


Ce petit film a quelques défauts et beaucoup de qualités !
 
Voyons d'abord les défauts. Il manque un peu d'inattendu dans son déroulement (puisque toute l'idée principale - elle, par contre, surprenante et originale - se trouve déjà bien exposée sur l'affiche et dans la bande-annonce) et il laisse toute vraie émotion de côté, ce qui aurait pu lui donner une épaisseur, une force supplémentaire.
 
Ceci dit… On y sourit et on y rit de bon cœur ! Ce qui est déjà une bonne chose par les temps qui courent…

Mais de plus, cette aimable comédie donne à réfléchir tant elle fustige de façon vive et drôle la bêtise humaine quand celle-ci prend le visage du racisme, des idées reçues et autres interdits religieux.
 
Pour le décrire, vous lirez un peu partout cette phrase : "tout le monde en prend pour son grade" et c'est effectivement ce qui traduit le mieux ce feu d'artifices de vannes jubilatoires sur les défauts de nos contemporains dans leur approche "des autres".
 
Mais ce film possède aussi un grand "plus", celui de critiquer à haute et intelligible voix le triumvirat "couleur de la peau, éducation-mode de vie, religion" en osant en rire ! Car il faut en rire et en rire encore et davantage !
 
Ce film parvient à "désacraliser" des tabous, des peurs de froisser, des susceptibilités paralysantes, des "ça se dit pas" qui restent enfermés ou se chuchotent au risque d'être finalement pris au sérieux plutôt que d'être extériorisés et ramenés à leur juste valeur. C'est-à-dire rien !
 
"Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?" est une comédie à l'esprit frondeur où "l'hôpital n'hésite pas à se moquer de la charité" pour le plus grand bien de nos zygomatiques comme de nos cellules grises un rien engourdies par un politiquement correct étouffant.
 
Ce petit film n'entrera sans doute pas au Panthéon du 7ème Art mais s'il contribue à décoincer certains esprits figés grâce à un salutaire éclat de rire, alors il aura largement mérité le label de "Film Bonheur" que nous venons de lui décerner !




UN GRAND BOL
D'AIR PUR,
UN PARFUM
DE TENDRESSE

 

Un brave grand-père et sa petite fille, citadine gâtée pourrie, vont devoir marcher plusieurs jours ensemble à travers la campagne chinoise.
 
Dans la première partie de cette histoire, la jeune héroïne est vraiment vraiment crispante alors que son grand-père, trop gentil, lui passe tous ses caprices et comme le rythme du film est assez lent, on a un peu de mal à "rentrer dedans".
 
Mais peu à peu la magie opère…
 
Nous découvrons une Chine toute de contrastes, que la modernisation de ces trente dernières années a profondément transformée dans ses villes sans pour autant empêcher les campagnes de perpétuer leurs traditions.
 
C'est donc rien de dire qu'un monde sépare ce grand père paysan, qui taille des sifflets dans du bambou pour imiter le chant des oiseaux, et sa petite fille "high tech" qui ne se sépare pas de son iPad dernier modèle, même pour déjeuner…
 
Tout comme un monde sépare le vieil homme de son fils, brillant architecte qui ne lui adresse plus la parole depuis des années.
 
Et c'est là le double charme de ce film que de voir l'évolution du caractère de la gamine, sa découverte des autres et de son environnement, en parallèle avec l'évolution de la relation entre le grand-père et son propre fils à propos d'une blessure ancienne jamais refermée.
 
Au fur et à mesure que le film s'avance, l'arc donc se tend, se tend… et quand il décoche sa flèche, le miracle s'accomplit !
 
Et l'on se retrouve soudain marchant nous-mêmes aux côtés de ces deux-là, émus aux larmes par leur complicité grandissante, subjugués par les images sublimes des lieux que nous traversons, emportés par la musique belle comme le jour d'Armand Amar.
 
Un vrai P'tit Bonheur de film pour faire le plein d'un grand bol d'air pur saupoudré d'un parfum de tendresse, ça ne se refuse pas !

Qui nous suit ?

Notre page Facebook grandit chaque jour un peu plus ! Elle vient de dépasser les 82 000 fans qui comptent eux-mêmes un peu plus de 11,5 millions d'ami(e)s ! Ce sont, à 95 %, des adolescent(e)s et de jeunes adultes (13-24 ans).  Avec une légère majorité féminine (54 %). Par ailleurs, cette lettre est envoyée personnellement à 3136 personnes. En majorité des professionnels de l'audiovisuel et des médias.


Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


 

< Toutes les lettres >

Haut