CERTAINS L'AIMENT CHAUD !

Les films
qui font du bien.
Les films
qui rendent heureux !

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


JANVIER 2016

 

 
Amies, Amis des Films Bonheur,
Bonjour !


2015 n'a décidemment pas été un bon cru.

Ni pour la paix dans le monde, ni pour la démocratie, ni… pour le cinéma français (en terme de Films Bonheur s'entend).

Seuls deux films français ont obtenu notre label P'tit Bonheur : "Comme un avion" et "Nous trois ou rien" (pour ce dernier nous aimerions bien qu'il figure parmi les Nommés du Meilleur Premier film aux César et, mieux, qu'il remporte le trophée dans cette catégorie car il le mérite vraiment).

Sur les 8 autres films honorés, tous sont américains... or, quand on sait que nous ne gardons jamais de "films de bastons de super-héros" dans notre sélection (et y'en a eu quelques-uns en 2015…) c'est dire combien les USA nous ont dépassés dans le style de film de divertissement de qualité intelligent, émouvant, drôle, surprenant et rythmé…

Parmi ceux-ci :

Un must absolu, "Vice-Versa" qui entrera sans doute en 2016 dans notre catégorie la plus prestigieuse de Film Bonheur Incontournable.

Un très bon film énergisant, "Joy", de David O. Russell avec une Jennifer Lawrence époustouflante.

Et enfin 6 autres P'tits Bonheurs de films, made in US, dont un quand même initié par un Français …  "Les Minions" !

Bon allez, l'année 2016 commence bien grâce à un chaleureux documentaire (c'est très rare dans notre sélection), élu P'tit Bonheur de film, "Mon maître d'école", un film français… mais distribué par Disney !

Ils sont quand même forts ces Américains !


 
Amitié
 
Jean-Claude Guerrero
Fondateur de www.filmsbonheur.com et Président de
l'Association du Festival des Films Bonheur


Qui nous suit ?


Notre Page Facebook grandit chaque jour un peu plus ! 

Elle vient de dépasser les 126 000 fans qui comptent eux-mêmes un peu plus de 17,5 millions d'ami(e)s ! 

Ce sont, à 95 %,des adolescent(e)s et de jeunes adultes (13-24 ans). Avec une légère majorité féminine (54 %).

Par ailleurs, cette lettre est envoyée personnellement à 3336 personnes. En majorité des professionnels de l'audiovisuel et des médias.


 

La lettre du maître d'école

Aimer
apprendre

Il y a autant d'enseignements que d'enseignants.

Au delà des figures imposées par les programmes, par les valeurs universelles, par notre culture, c'est bel et bien LA MANIERE de transmettre ces connaissances, ce savoir, qui fait toute la beauté et la force du métier d'enseignant.

Tant pis si dire cela peut paraître enfoncer une porte ouverte mais il est des évidences qu'il faut savoir rappeler de temps en temps.

Le film "Mon Maître d'école" apporte une nouvelle preuve de cette extraordinaire puissance que revêt la manière d'enseigner. Son héros, Monsieur Burel, le dit simplement à peu près en ces mots : "Il faut faire éprouver de l’émotion. On n'enseigne bien qu'avec de l’émotion".

Même l'orthographe, même les maths, même l'histoire-géo… Oui on peut, on doit, faire éprouver de l'émotion pour faire acquérir ces richesses. Le grand secret est là. Et si cela est vrai pour des adolescents, c'est encore plus capital pour des enfants plus jeunes du côté du primaire.

Emilie Thérond, la réalisatrice de ce beau film le résume bien : "Nous avons tous en tant qu'adultes le souvenir d'un de ces profs qui, à un moment, nous a aidés à progresser, à changer notre regard sur le monde et à devenir ce que nous sommes. Les instits l'oublient mais ils sont souvent de véritables héros pour nos enfants… parce qu'ils "savent" et qu'ils transmettent ce savoir."

Entre rigueur et affection, "son" maître d'école enseigne en effet à ses élèves le respect tout en leur parlant de liberté et les soutient sans faillir en leur insufflant confiance dans leurs capacités.

Avec ses airs à la Pierre Perret, Monsieur Burel, instituteur aimé du village de 250 habitants de Saint-Just-et-Vacquières du département du Gard dans le Languedoc-Roussillon nous fredonne dans ce film une bien belle balade faite d'humanité, d'ouverture d'esprit, de fraternité, pleine de rires d'enfants et d'émotions partagées.

 
Alors adieu, monsieur l'instituteur, on ne vous oubliera jamais… Merci pour vos leçons... Et pour ce P'tit Bonheur de Film !
Sortie nationale le 13 Janvier

 

2015

DEUX
GRANDS
FILMS
BONHEUR

et huit P'tits Bonheurs de films


.

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


 

< Toutes les lettres >

Haut