LE FABULEUX DESTIN D'AMELIE POULAIN

Les films
qui font du bien.
Les films
qui rendent heureux !

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


OCTOBRE 2015




Amies, Amis des Films Bonheur,
Bonjour !

Au moment où vous lirez ces lignes, des auteurs à Hollywood seront déjà en train d'écrire plusieurs scénarios sur le scandale Volkswagen. Ce sera à celui qui ira le plus vite. Le tournage aura lieu l'année prochaine et en 2017 on aura droit à un film à grand spectacle avec suspense, tricherie, vols, menaces, scandale… qui, s'il est signé par un réalisateur célèbre, pourra même faire l'Ouverture du Festival de Cannes…

Il y aura des moments angoissants naturellement, violents évidemment, déchirants si possible et on ne s'interdira pas de crier au chef d'œuvre (en oubliant au passage ces "ennuis domestiques" que sont couche d'ozone et pollution...).

Dans le même genre, un coureur cycliste a durant sept ans (7 !) triché en se dopant, amassé des fortunes, piétiné sans vergogne l'esprit du sport puis, une fois reconnu coupable de toutes ces turpitudes, a publié un livre qui s'est vendu à des milliers d'exemplaires et… est devenu le "héros" d'un film d'un réalisateur césarisé que les gens (heureusement pas nombreux…) ont payé pour aller voir et qui fera vendre des couches culottes quand il passera à la TV entre deux spots de pub.

Les inconnus qui ne trichent pas, ne volent pas, ne mentent pas et qui réalisent tous les jours des choses qui font faire des progrès à la société n'auront eux pas droit à des films mettant en lumière leur travail, leur dévouement, leurs réussites.

Ils ne sont pas "intéressants"…

Heureusement qu'il y a de temps en temps des réalisateurs/réalisatrices qui se penchent avec talent, humour, émotion et sens de l'humain sur les sans-grades, les sous-fifres, les débutants ou les stagiaires par exemple…

Cela donne souvent des P'tits Bonheurs de films et ça fait sacrément du bien !

Bonne projection
Amitié
 
Jean-Claude Guerrero
Fondateur de www.filmsbonheur.com et Président de
l'Association du Festival des Films Bonheur

La lettre du nouveau stagiaire

La jeunesse est
un état d'esprit

Il est âgé, veuf de surcroit, il pourrait se laisser aller… Non, il-se-bou-ge !

Il avait un poste important, il recommence en bas de l'échelle… Et ça lui plait !

Il sait que l'Internet a bouleversé notre vie et au lieu de râler… il apprend à s'en servir !

Il se retrouve au milieu de jeunes qui le charrient gentiment… il comprend et ça l'amuse !

Il n'a rien à faire au début car on le trouve "has been"… il se débrouille seul pour se rendre utile !

En parlant du personnage du héros de ce film, un magazine connu pour ses critiques acides et absconses a qualifié cette attitude d' "irréprochabilité surhumaine" (sic). Nous on trouve que c'est tout ce qu'il y a de plus basic et de plus simple et que plein de "vieux" sont comme ça !

Et vu qu'il y aura de plus en plus de "vieux" on se dit : heureusement !

Donc OUI, le héros du "Nouveau Stagiaire", quand il débarque depuis ses "fifties" dans le monde ultra connecté de la génération Y, oui ce personnage nous emballe par son attitude ouverte, modeste, dynamique, plausible et réaliste.

Maintenant reste au film à se dérouler ! Et par bonheur, ça embraye cool.

Nancy Meyers s'est fait une spécialité des comédies romantiques (vous savez, de celles qui mettent les critiques professionnels de la profession en émoi, toutes griffes dehors…) et deux de ses précédents films ont eu les honneurs de notre sélection : "The Holiday" et "Ce que veulent les femmes".

Avec Le Nouveau stagiaire, elle réussit encore son coup !

"Jeune est celui qui s'étonne et s'émerveille" disait McArthur. Dans ce film, non seulement nous découvrons un vieux qui sait rester jeune, mais de plus nous sommes témoins, en spectateurs attendris ET éveillés, de la naissance d'une amitié entre deux générations différentes, où les uns vont apprendre des autres et où chacun sera tour à tour mentor ET élève, élève ET mentor. C'est proprement jubilatoire !

Et ce n'est pas tout car d'observations justes sur certains je-m'en-foutismes juvéniles... en pistes de réflexions sur les femmes qui atteignent des sommets grâce à leur travail, ce "petit" film ne s'en laisse pas conter et sait décocher quelques flèches bien senties qui font d'autant plus mouche qu'elles savent aussi faire rire et sourire.

Anne Hathaway (Le diable s'habille en Prada, Interstellar) est d'une évidence folle dans son rôle mais c'est évidemment Maître Robert De Niro qui y est lumineux, réservé, génial, drôle et totalement craquant !

Il est un signe qui ne trompe pas quand on aime un film, c'est qu'à un moment donné pendant sa projection, vous vous rendez compte que vous n'avez pas envie qu'il finisse ! C'est très fugace (très vite on se replonge dans le film) mais quand surgit ce moment-là, et que vous en prenez conscience, c'est vraiment un pur délice.

"Le nouveau stagiaire" procure ce genre de sensation et nous sommes heureux de l'accueillir au sein des P'tits Bonheurs de Films !


 

Qui nous suit ?

Notre Page Facebook grandit chaque jour un peu plus ! Elle vient de dépasser les 120 000 fans qui comptent eux-mêmes un peu plus de 16 millions d'ami(e)s ! Ce sont, à 95 %,des adolescent(e)s et de jeunes adultes (13-24 ans). Avec une légère majorité féminine (54 %).

Par ailleurs, cette lettre est envoyée personnellement à 3396 personnes. En majorité des professionnels de l'audiovisuel et des médias.

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


 

< Toutes les lettres >

Haut