LE DINER DE CONS

Les films
qui font du bien.
Les films
qui rendent heureux !

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


JUIN 2013


 

Amies, Amis des Films Bonheur,
Bonjour !
 

La scène se passe à Cannes au sein des "Producers Workshop", remarquables conférences organisées dans le cadre du Marché du Film et réunissant 300 producteurs débutants venus du monde entier. 

Face à eux, des professionnels de haut niveau et des producteurs aguerris viennent exposer et partager leur expérience pour aider les "p'tits nouveaux" à avancer dans ce métier, ô combien difficile de producteur de cinéma. Tout en anglais, le niveau de ces conférences est excellent. 

A un moment l'un des conférenciers décide de faire un sondage express et demande :

- "Qui d'entre vous veut faire des family movies ?" Trois mains se lèvent timidement.

- "Comédies ?" Trois autres mains se lèvent.

- "Dramas ?"...  Et là. 150 à 200 mains se lèvent !

Vécu ! J'ai ouvert de grands yeux évidemment en me disant que ce n'était pas encore gagné pour les Films Bonheur / Feel-Good Movies. 

Bon d'accord c'était à Cannes. mais quand même ce sondage-express m'a fait un peu froid dans le dos, surtout qu'il y avait pas mal de jeunes producteurs dans la salle.

Il y a pourtant de la noblesse à nous inventer un cinéma qui soit populaire et de qualité, qui soit à la fois intelligent ET divertissant ! Truffaut l'a dit : "Je fais des films pour réaliser mes rêves d'adolescent, pour me faire du bien et, si possible, faire du bien aux autres."

La montée en puissance de notre page Facebook, et son passage des 50 000, montre indéniablement deux choses : une, que le public a de plus en plus envie de ces films qui lui font du bien et deux, que l'on peut être cinéphile. ET joyeux à la fois !

Thierry Frémeaux, le Délégué Général de Cannes a reconnu dans une interview au Figaro juste avant le Festival : "Mieux vaut une bonne comédie qu'un mauvais film d'auteur !".

Nous qui pensons qu'une bonne comédie EST un film d'auteur. nous l'encourageons vivement à faire encore un petit effort pour qu'on puisse aller à Cannes, et surtout en revenir, le cour empli de joie plutôt que le coeur au bord des lèvres...

Bonnes projections !

Amitié,

Jean-Claude Guerrero
Fondateur de www.filmsbonheur.com et Président de
l'Association du Festival des Films Bonheur

Qui nous suit ?


Notre page Facebook grandit chaque jour un peu plus ! Elle vient de dépasser les 50 000 fans qui comptent eux-mêmes un peu plus de 6.9 millions d'ami(e)s ! Ce sont, à 95 %, des adolescent(e)s et de jeunes adultes (13-24 ans). Avec une légère majorité féminine (55 %). Par ailleurs, cette lettre est envoyée personnellement à 2494 personnes. En majorité des professionnels de l'audiovisuel et des médias.

LE soleil
de la Croisette
Les garçons
et Guillaume,
à table !


 
Rien que par son titre... ce film est déjà un poème et une invitation à une délicieuse forêt de points d'interrogations et d'exclamations.

On ne vous en dit pas plus pour aujourd'hui car il est annoncé seulement pour. Novembre 2013 (oui c'est loin !).

Nous aurons bien évidemment l'occasion de vous en reparler. mais sachez que nous avons activement participé à la plus chaleureuse "standing ovation" vécue à Cannes depuis bien longtemps ! On en a encore mal aux mains. mais c'était de bon coeur ! Quel film ! Quel talent !

Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, "Les Garçons et Guillaume, à table !" de Guillaume Gallienne, a été LE soleil de ce Festival de Cannes 2013. OVNI cinématographique génial dans sa forme, c'est aussi un joyau de rire et d'émotion par l'histoire (vraie) qu'il raconte et c'est bien sûr un futur grand Film Bonheur !

La lettre épique

Virevoltant,
trépidant,
intelligent

Mais jusqu'où vont-ils aller ?!

Les films d'animation américains deviennent chaque jour de plus en plus spectaculaires, de plus en plus emplis d'une virtuosité à couper le souffle !

C'est particulièrement notable dans la séance d'ouverture de EPIC où à peine le film vient-il de commencer que vous vous retrouvez cloué à votre fauteuil, les yeux ouverts comme des soucoupes pour tâcher de ne pas en perdre une miette !

Ça va vite, très vite !

Dans l'action proprement dite, virevoltante, trépidante, ébouriffante, mais aussi dans la présentation des personnages, de leurs relations, de leurs objectifs et des périls auxquels ils vont être exposés.

Si vite que l'on se demande si le film va pouvoir tenir un tel rythme tout du long. auquel cas on s'en régale d'avance car pour pulser. ça pulse !

Quand un peu plus tard, on se retrouve au beau milieu de l'histoire, et qu'on se régale effectivement, on se dit que les créateurs de EPIC sont quand même de sacrés petits malins qui vont sans doute très souvent au cinéma car ils ont mis dans leur film. le meilleur d'au moins 6 films ! A savoir : "L'homme qui rétrécit", "Microcosmos", "Chérie j'ai rétréci les gosses", "Arthur", "Horton", et "Avatar"  !

Le récit qui consiste à rapetisser le héros (et emporter le spectateur dans son sillage) pour vivre des aventures dans un monde fascinant et effrayant, est une "figure imposée" du langage cinématographique. Et ce n'est donc pas évident de se renouveler.

C'est pourtant ce qu'arrive à faire Chris Wedge (réalisateur / producteur de L'Age de Glace") dans ce bouillonnant EPIC, en s'étant inspiré de plusieurs films plutôt récents (histoire de leur rendre hommage sans doute) tout en donnant sa propre lecture, rythmée et intelligente, de ce mythe fantastique.

Donc, si l'on ajoute à cet incroyable sens du spectacle quelques beaux messages sur la nécessité de protéger la nature, on se dit que EPIC, malgré son petit air de "déjà vu", est un film d'une très grande qualité, palpitant à suivre de bout en bout et qu'il mérite amplement son titre de "P'tit Bonheur de Film" !


 

Le million ! Le million !

Nous vous avions dit ici-même le mois dernier tout le bien que nous pensions de ce soleil que nous avions élu "P'tit bonheur de film" dès sa sortie. Depuis, le premier film de Ruben Alves a accompli un parcours remarquable en dépassant le cap symbolique du million d'entrées salles en France. Et ça c'est drôlement balèze !

Sa carrière a démarré gentiment et puis le bouche à oreille a fonctionné à fond qui a porté l'écho d'un film drôle, émouvant, généreux, ensoleillé et finalement porteur d'un message sur les rapports humains bien plus profond que son image de simple comédie populaire pouvait donner à penser à première vue.

Pour notre part, après une nouvelle vision en salle et en regard des remarquables témoignages du grand public touché au coeur, nous avons décidé d'élever "La Cage Dorée" au rang de "Film Bonheur" !

Toutes nos félicitations ! Parabéns !

Et bonne continuation... car ce n'est pas encore tout à fait fini :-)



CIN-QUANTE-TE MILLE FANS
ET SEPT MILLIONS D'AMI(E)S

Nous sommes passés de 1 à 5 000 fans en un an et trois mois environ.

Et il nous a fallu encore un an et trois mois environ pour. décupler ce chiffre et passer de 5 000 à 50 000 !

Vous vous rendez... compte ! Nous sommes CINQUANTE MILLE et nous avons tous ensemble près de SEPT MILLIONS d'ami(e)s !!!

C'est beaucoup, c'est même impressionnant pour une "simple" page de cinéma !
 
Faut croire que nous avons mis en évidence, non pas une simple tendance, mais une vraie envie, un vrai désir de cinéphile.

Car nous nous considérons comme de vrais cinéphiles, de vrais passionnés, de vrais connaisseurs.
 
A quelques particularités près car, en effet, nous préférons...
 
- les films qui valorisent plutôt que les films qui torturent (leurs héros comme leurs spectateurs.),
- les films qui élèvent plutôt que les films qui rabaissent,
- les films qui donnent la pêche plutôt que les films qui découragent,
- les films intelligents ET divertissants plutôt que les films intelligents et abscons,
- les films qui font rire plutôt que les films qui font pleurer,
- les films émouvants plutôt que les films "secs",
- les films rythmés plutôt que les films lents,
- les films surprenants plutôt que les films "téléphonés",
- les films qui montrent les humains sous leur meilleur jour plutôt que les films qui mettent des horreurs au pinacle
et, nous terminons cette énumération en enfonçant bien le clou,
- les films qui se finissent bien plutôt que les films qui se finissent mal !
 
Et qu'on ne nous dise pas que nous vivons "au pays des Bisounours".

C'est bien au contraire parce que nous vivons clairement et intensément notre époque, et que nous en mesurons toute la dureté comme toute la beauté (et oui !), que nous pensons que cela vaut la peine de valoriser ces ouvres et de mettre en avant leurs créateurs dont les regards qu'ils portent sur le monde nous aident à avancer plutôt qu'à reculer, à être drôles plutôt que sinistres, à être courageux et confiants plutôt que d'avoir peur et se méfier de tout.
 
Ces 50 000 à Cannes, c'est. notre Palme d'Or à nous ;-) Bon allez. Rendez-vous au 100 000 !!! ET UN IMMENSE MERCI A TOUTES ET TOUS !

 


Nous avons les honneurs de la grande presse

 "20 Minutes", dans sa rubrique "Culture" a publié ces jours-ci un excellent article intitulé "L'esprit feel-good s'installe" qui parle des livres, des émissions et des films "qui font du bien" !
 
Et un paragraphe entier titré "Pour un cinéma jubilatoire" nous est consacré !
 
En effet notre site comme notre page Facebook y sont clairement cités et notre recherche d'un cinéma intelligent ET divertissant formidablement souligné.
 
Nous sommes évidemment ravis de découvrir cet article "Tendance" on ne peut plus dans l'air du temps !
 
Accéder à l'article : http://www.20minutes.fr/culture/1165215-20130530-20130530-lesprit-feel-good-sinstalle

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


 

< Toutes les lettres >

Haut