LE CIEL PEUT ATTENDRE

Les films
qui font du bien.
Les films
qui rendent heureux !

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


JUILLET 2013


 

Amies, Amis des Films Bonheur,
Bonjour !
 


Dans la grande salle, bourrée à craquer, avant que ne commence le film, un gamin de 10 ans regarde tout autour de lui, surpris, perplexe. Quelque chose le trouble, l'interpelle… 

Qu'est-ce que ça peut bien être ? Tout d'un coup il a trouvé ! Il se tourne alors vers ses parents et s'exclame, étonné au plus haut point :

-   Y'a beaucoup d'adultes qui vont voir Moi moche et méchant !


En captant au vol cette réflexion enfantine, je souris bien sûr mais je regarde autour de moi, et force est de constater qu'il a raison et que les adultes sont plus nombreux que les gamins à l'une des toutes premières séances de MMM2 ! Un mercredi en plus !

Est-ce bien raisonnable ?! Non… Alors tant mieux ! Et si les adultes avaient gardé leur âme d'enfant ? Ça serait une plutôt bonne nouvelle non ?

-oOo-

Big dilemme à la sortie de Marius et Fanny… Pagnol est un génie. Auteuil, un grand cinéaste et un homme de cœur. Ses comédiens sont époustouflants. Ses deux films sont très réussis et pourtant nous ne les prendrons pas dans notre sélection…

Explications...

-oOo-

Et puis avec le (peu de) beau temps qui arrive enfin, une certaine langueur nous envahit face à tous ces supers héros qui vont, volent, courent et nous vengent des méchants, des zombies, des extra-terrestres… etc... etc... etc... Hou la la ! Qu'il est doux de ne rien faire quand tout s'agite autour de soi ! Cette lettre sera donc paresseuse et courte ! Comme l'été ! Raison de plus pour en profiter... De l'été...

Bonnes projections.

 

Amitié,

Jean-Claude Guerrero
Fondateur de www.filmsbonheur.com et Président de
l'Association du Festival des Films Bonheur

Qui nous suit ?


Notre page Facebook grandit
chaque jour un peu plus !

Elle vient de dépasser les
51 000 fans
qui comptent eux-mêmes
un peu plus de 7,3 millions d'ami(e)s ! 
Ce sont, à 95 %, des adolescent(e)s
et de jeunes adultes (13-24 ans). 
Avec une légère majorité féminine (55 %)

Par ailleurs, cette lettre est envoyée personnellement à 2494 personnes. 
En majorité des professionnels de l'audiovisuel et des médias.

La lettre paresse d'été

Soyez Minions ! Soutenez Gru !

C'est sûr qu'il y a moins de surprise qu'avec le premier épisode car on connait maintenant les héros de cette aventure : Gru, le méchant devenu gentil, les trois adorables gamines et bien ...sûr les Minions, complètement fous et déjantés… et donc irrésistibles !

Dans ce 2e épisode, Gru se transforme de nouveau, passant cette fois du gentil célibataire endurci (qui s'occupe bien de ses gamines) à gentil amoureux mari… ce qui est bien sûr moins surprenant / spectaculaire que dans le premier film mais heureusement sa coéquipière Lucy, pour qui il va craquer, est un personnage "à la James Bond" vraiment très extravagant.

Et puis bien sûr, il y a les Minions qui sont là pour faire le spectacle (et quel spectacle !) et les trois gamines, dont la plus petite en particulier, qui sont absolument craquantes de bout en bout. 

Pas un grand "Film Bonheur" donc, mais un "P'tit Bonheur de Film" qui vous fera passer un chouette moment et qui fait figure d'oasis (sans jeu de mot avec la pub…) dans l'avalanche de supers héros, en ce moment sur les écrans, qui se prennent un peu (très/trop) au sérieux...


 

Marius et Fanny, ça nous fend le coeur !

Pagnol est un génie ! Des mots, de l'observation humaine, du savoir raconter, de la sculpture des sentiments... Comme nous l'a confié Daniel Auteuil lui-même si justement : "Pagnol, ce n'est ni "pagnolesque", ni "pagnolade" ! C'est bien plus fort que ça !"

Auteuil, lui, est un… surdoué !
Depuis des années, il joue la comédie comme le drame avec une puissance de conviction hallucinante et, voilà qu'il s'est lancé "en plus" dans la réalisation avec un talent rare. Réaliser un film, cela signifie choisir des comédiens (donc trancher pourquoi celui-là et pas celui-là), les diriger (sors tout ce que t'as… non là tu n'y es pas…), donner des directives à des techniciens hautement spécialisés à qui "on ne la fait pas" et finalement être le chef d'orchestre d'un barnum éphémère et casse-g… que l'on dirige d'une manière impérieuse avec quelques mots secs, "moteur", "action", "coupez", en priant que l'alchimie ait lieu !
 
En écoutant Auteuil après la projection de presse de ses deux films je me suis demandé comment ce bonhomme avait pu arriver à être aussi émouvant et humain sur l'écran et, en même temps, nécessairement directif et autoritaire sur le plateau. Un vrai tour de force !

Les deux films "Marius" et "Fanny" sont magnifiques. Tout simplement.

Dès les premières minutes ON EST sur le Vieux Port accoudé au Bar de la Marine au milieu de ces héros de légende que sont Marius, Fanny, César, et leurs amis, Panisse, Escartefigue, Monsieur Brun, Honorine.

Au fil des minutes on va suivre l'histoire de cette jeune femme amoureuse de ce jeune homme qui ne rêve que de voyage… Au milieu de leurs familles et de leurs amis que l'on connait si bien, on va vivre leur amour, leurs disputes, leurs réconciliations, leur séparation.

On a parfois le sourire aux lèvres car la truculence des rapports humains de l'entourage des deux tourtereaux est aussi excessive que jubilatoire… mais… mais… l'émotion est aussi là et l'engrenage des circonstances de leur séparation si déchirant et angoissant que ça vous fend vraiment le cœur... Sans rire cette fois…

On ressort donc de ces deux films admiratifs à plus d'un titre (histoire, comédiens, réalisation, tout est parfait) comblés d'émotions intenses mais au moment du générique de fin, pas vraiment vraiment heureux... 
 
Pourtant… pourtant... comme le dit l'un de nos "honorable correspondants", << C'est triste… mais souvent  avec gaieté… une spécialité de Pagnol (avant qu'arrivent les chefs d'oeuvres de la comédie à l'italienne) ! Le p'tit bonheur c'est de voir des personnages positifs qui réussissent à être heureux… malgré leurs drames. Et finalement tout va s'arranger… mais ce sera dans "César" >> 
 
Donc, après débat, nous avons décidé de garder dans un coin de notre cœur ces deux parties d'une seule grande histoire, pour décerner - sans doute - notre label "P'tit Bonheur" à la trilogie quand elle sera complétée. 

Mais d'ores et déjà nous vous recommandons bien sûr d'aller voir ces deux films. 

Dès les premiers instants, par la magie du cinéma, vous serez transportés sur le Vieux Port où, comme une petite souris, vous allez être le témoin d'une "bien belle et drôle et triste" histoire d'amour…

D'ailleurs voilà Fanny qui arrive et sourit à Marius qui la dévore des yeux… Chut…
 


Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


 

< Toutes les lettres >

Haut