JEUX DANGEREUX

Les films
qui font du bien.
Les films
qui rendent heureux !

Tous les bons films ne sont pas des Films Bonheur... mais tous les Films Bonheur sont de bons films !


Qu'est-ce qu'un film bonheur ?

par Jean-Claude Guerrero

C'est un film jubilatoire ! Qu'est-ce qu'un film jubilatoire ? C'est.......

J'aime le cinéma. D'un grand, d'un très grand amour. J'aime aussi Cannes, de tout mon coeur. J'y suis allé en tant que journaliste, éditeur, distributeur, producteur, acheteur, vendeur, communicateur.

Ce que j'aime par dessus tout à Cannes, c'est de pénétrer dans une salle pour y découvrir un film dont je ne sais rien, à part le titre bien sûr, et d'en ressortir le coeur battant la chamade, l'esprit en feu, les yeux en pleurs et le sourire aux lèvres. Oui oui, tout ça à la fois.

C'est, à ce moment là, le bonheur d'avoir vécu "quelque chose" de très intense, de très précieux, et dont on sait qu'il va vous marquer pour le restant de votre vie. En bien ! Qu'il va vous rendre plus fort et plus généreux.

Le problème c'est qu'en écrivant ces lignes, j'aurais tendance à penser plutôt. "C'était ça. Cannes pour moi". Depuis 5 ans ? 7 ans ? (10 peut-être déjà.), il m'a semblé que les films présentés étaient devenus de plus en plus sombres, de plus en plus graves, austères, violents. Reflets de notre époque ? C'est ce que j'ai lu souvent à droite et à gauche. et que je n'arrive pas à croire. 

Je crois que cette "foule sentimentale" chantée par Souchon, dont je m'estime faire intimement partie, a un besoin vital de chaleur humaine et de joie de la part de ses artistes et créateurs. Pas toujours. Pas béatement. Pas bêtement. Mais quand même un peu plus souvent.

Je me suis dis un temps que ça venait peut-être de moi ce malaise. Que je n'étais plus "in the mood". Mais à l'évidence : je n'étais pas le seul. Les discussions passionnées que nous avions le bonheur d'avoir, entre amis ou avec des spectateurs inconnus, au sortir des projections, ont été progressivement remplacées ces dernières années par les visages atterrés, des yeux levés au ciel et une ou deux phrases expéditives.

Alors j'ai eu envie de me "déconditionner" et de créer un festival "de films qui font du bien" ! Pour respirer ! Pour faire pendant à l'austérité et à la gravité qui sévissent actuellement.

Car dans les festivals en général, à côté des oeuvres présentées, certes de grande qualité mais le plus souvent d'un pessimisme noir, naissent chaque année de par le monde de petites perles jubilatoires qui, elles, témoignent de la vivacité, de l'humour, du courage et de la joie de vivre des habitants de cette planète - même dans des conditions difficiles - je dirais presque surtout dans des conditions difficiles...

Et ces oeuvres là, qui sont d'une importance vitale pour notre moral et donc notre santé, j'ai envie aujourd'hui de les glorifier au même titre que les autres chefs d'oeuvres du cinéma afin que les auteurs, réalisateurs et producteurs comprennent qu'il y a de la noblesse à nous inventer ce genre de films là !

Des films qui savent mélanger le rire au fantastique, l'émotion à l'action, le rythme à l'humanité ! Des films qui savent dénicher et montrer de la générosité au milieu d'une action débridée, de l'humanisme au coeur d'une mondialisation effrénée, de la loufoquerie et de l'émotion face à une terrifiante absurdité et faire d'un spectacle cinématographique un énorme clin d'oeil à la vie.

Des films qui n'ont pas peur de rire face aux angoisses du monde. Des films qui assument leur légèreté et leur joie de vivre !

Ceux là même que j'appelle : les Films Bonheur.


Jean-Claude Guerrero
jcguerrero@filmsbonheur.com

Haut