Tous les bons films

ne sont pas des Films Bonheur ®...

mais tous les Films Bonheur ®

sont de bons films !

Films Bonheur ®

Les Films qui rendent heureux ®

Les Films qui font du bien ®

Feel-Good Movies ®

CHAMPIONS

CAMPEONES

Marco occupe le prestigieux poste d'entraîneur-adjoint de l'équipe d'Espagne de basket. Mais son mauvais caractère lui pose problème. Après une série de déconvenues dont il est le seul responsable, Marco se retrouve à devoir coacher une équipe de déficients mentaux.

Un vrai feel-good movie, dont on ressort avec une sacrée pêche !

LOGO AMAZON PETIT a.jpg

REALISATEUR

Javier Fesser

ACTRICES ET ACTEURS PRINCIPAUX

Javier Gutiérrez, Itziar Castro, Luisa Gavasa

PAYS

Espagne

P'tit Bonheur
6 juin. 2018

ANNONCE

LA BANDE

AMITIE, HANDICAP, SPORTS

A partir de 

9-12 ANS

L'AFFICHE

Javier Fesser réussi une comédie drôle sans déraper vers le pathos et sur un sujet comme le handicap mental, c’est un écueil qu’il est parfois très difficile d’éviter. Bien sûr on aura un peu la larme à l’œil sur la fin mais ici, on est dans la comédie pure, avec évidemment un vrai message en toile de fond sans misérabilisme.

 

Le film doit beaucoup à ses acteurs non professionnels, qui nous offrent une performance remarquable. Force est de constater que tous semblent à la fois s’amuser et composer des personnages cohérents, écrits, parfois complexes et qu’ils le font avec cœur et avec talent. Et puis au centre de tout cela, il y a Javier Gutierrez.

 

Dans « Champions », il prouve qu’il peut incarner un type parfaitement détestable et nous le rendre quasi immédiatement attachant. Le chemin que son personnage entame avec cette équipe pas comme les autres a beau être bien balisé, sans surprise et sans cynisme, on est heureux de le voir s’attendrir comme un bon rumsteck au contact de gens simplement un tout petit peu différents, mais pas tant que cela…

 

Le scénario de « Champions », est certes sans surprise mais il ne faut pas être cynique devant ce genre de film car le message de fond est puissant.

 

Le film prouve que le sport, et plus particulièrement le sport d’équipe, peut-être un vecteur d’intégration social et d’estime de soi, que l’on soit handicapé mental, physique, ou handicapé de la vie et ses sentiments comme l’est le personnage de Marco. Il y a quelque chose d’éminemment respectable dans le sport collectif tel qu’il est montré dans « Champions », que ce soit au niveau amateur ou professionnel, une équipe c’est presque une seconde famille, avec toutes les valeurs qui vont avec.

 

Au passage le film montre, toujours sous l’angle de la comédie, la difficulté pour les handicapés mentaux de se sentir appartenir à une société qui les accepte. La scène du bus, filmée comme une comédie et même comme une farce au début, finit par rendre compte de quelque chose de bien moins drôle, de bien plus douloureux au final.

 

Au final, même très prévisible et plein de beaux sentiments, « Champions » reste un joli film sur la différence, sur le sport, un film humaniste, et qui mérite haut la main son titre de "P'tit Bonheur" de film !

/ LA CRITIQUE

C'EST

VOTRE FILM BONHEUR !

disponible sur

LOGO AMAZON TOUTES LETTRES.jpg

On rit beaucoup avec cette comédie très drôle, on pleure aussi, parfois en même temps, car l'émotion est omniprésente. C'est inventif, inattendu et attendrissant. Ce film démontre une fois encore que le renouveau du cinéma espagnol est d'une qualité bien supérieure aux autres productions. Pour moi, c'est une évidence, vous devez vous déplacer afin de ne pas manquer cette pépite ! zorro50 (sur Allo-Ciné)

Voilà un film avec des handicapés où le plus handicapé n’est pas celui qu’on croit. Evidemment que le film n’est pas une thèse sur les altérations du corpus callosum, ni ne met en scène des difficultés insurmontables! Les auteurs ont voulu montrer une chose simple, qu’énormément de gens ignorent, et ils la montrent avec génie et humanité. Sans compter que c’est aussi une comédie, les acteurs sont désopilants –on n’avait encore jamais vu une petite nana trisomique gouailler comme une marchande de poisson ! Film à voir en espagnol si possible, tellement cette langue est adaptée à la mise en scène des tortures ordinaires de la vie ordinaire (il y a ainsi la mère de l’entraîneur, tellement almodovarienne qu’on s’y croirait). garnierix (sur Allo-Ciné)

Un film totalement réussi sur l'acceptation de la différence, et le regard d'autrui sur le handicap. Drôle, hilarant même mais aussi très émouvant, le film emporte le spectateur et la salle d'avant première ou j'ai vu le film a spontanément applaudi chaleureusement à la fin du film, le comparant à "Intouchables", et en remontant le temps, au "Huitième jour". Allez le voir en famille ! jean l. (sur Allo-Ciné)

Voilà un film qui fait vraiment du bien. Le spectateur s'identifie tout de suite à l'entraîneur, ressentant la même gêne que lui face à un groupe d'adultes porteurs de handicap. Et puis, comme lui, on découvre progressivement la profonde humanité qui se niche au coeur de ces personnes différentes. On rit de bon coeur sur des quiproquos et des situations cocasses, sans avoir le sentiment qu'à aucun moment le scénario se moque du handicap. Film pédagogique qui devrait être projeté systématiquement devant les jeunes générations qui, tout en ne s'ennuyant pas, apprendraient beaucoup de choses sur la différence. Jacotre (sur Allo-Ciné)