Tous les bons films

ne sont pas des Films Bonheur ®...

mais tous les Films Bonheur ®

sont de bons films !

Films Bonheur ®

Les Films qui rendent heureux ®

Les Films qui font du bien ®

Feel-Good Movies ®

GREEN BOOK

Green Book

En 1962, en pleine ségrégation aux USA, Tony Lip, un videur italo-américain du Bronx, est engagé pour conduire et protéger le Dr Don Shirley, un pianiste noir de renommée mondiale, lors d'une tournée de concerts. Durant leur périple, de Manhattan jusqu'au Sud profond, les deux hommes vont être confrontés au pire de l'âme humaine, dont ils se guérissent grâce à leur générosité et leur humour. Ensemble, ils vont devoir dépasser leurs préjugés, oublier ce qu'ils considéraient comme des différences insurmontables, pour découvrir leur humanité commune.

Un film costaud, noble, mémorable et drôle de surcroît, autant dire un film complet.

LOGO AMAZON PETIT a.jpg

REALISATEUR

Peter Farrelly

ACTRICES ET ACTEURS PRINCIPAUX

Viggo Mortensen, Mahershala Ali, Linda Cardellini

PAYS

USA

FILM BONHEUR
23 janv. 2019

ANNONCE

LA BANDE

CHOC DES CULTURES, COUPLE IMPROBABLE, HISTOIRE VRAIE, ROAD-MOVIE

A partir de 

13-15 ANS

L'AFFICHE

The Negro Motorist Green Book (soit, "Le livre de l'automobiliste nègre" par Victor H. Green) est un guide qui fut publié de 1936 à 1966 par un postier de New York. En pleine ségrégation raciale aux Etats-Unis, il s'adressait aux Afro-Américains pour, selon les propres mots de l'auteur, "donner au voyageur noir une information le mettant à l'abri des difficultés et tracas, rendant son voyage plus agréable"…

Nous sommes en 1962 et cette histoire, VRAIE, va se dérouler précisément dans ce contexte-là.

Tony Lip, un videur italo-américain du Bronx, baraqué, inculte, raciste, spécialiste de l'embrouille, est engagé pour conduire et protéger le Dr Don Shirley, un pianiste noir de renommée mondiale, précieux, cultivé, raffiné, esthète, lors d’une tournée de concerts qu'il doit donner dans le Sud profond… Durant leur périple, ils vont s'appuyer sur le fameux "Green Book" pour dénicher les établissements où l’on ne refusera pas de servir Shirley et où il ne sera ni humilié ni maltraité. 

 

Les deux hommes, que tout oppose, vont être confrontés au pire de l’âme humaine, et ensemble, grâce à leur générosité et leur humour, vont dépasser leurs préjugés, oublier ce qu’ils considéraient comme des différences insurmontables, pour découvrir leur humanité commune.

 

Ce film absolument magnifique, où les stéréotypes sont inversés de manière réjouissante, est profondément  drôle et émouvant.

La jubilation du spectateur, comme dans tous grands films qui se respectent, provient d'abord de l'évolution des personnages entre le début et la fin du récit. Et là c'est un festival que de voir la complicité puis l'amitié grandir entre ce gros lourdaud de Tony et ce précieux snob de Don Shirley.

Mais "Green Book" offre encore plus : il y a du Pygmalion et du Cyrano chez ces deux humains, il y a du road-movie et du western violent dans ces grands espaces, il y a des lettres d'amour attendrissantes et des riffs de jazz ravageurs dans ces images et ces sons si incroyablement agencés.

 

Green Book est un film costaud, noble, mémorable et drôle de surcroît, autant dire un film complet que nous sommes fiers d'élire Film Bonheur 2019 !

/ LA CRITIQUE

C'EST

VOTRE FILM BONHEUR !

disponible sur

LOGO AMAZON TOUTES LETTRES.jpg

Subtil, poilant, remarquable, émouvant, cruel, étincelant, lumineux... Les adjectifs font une sacrée sarabande dans votre tête quand le générique de fin vous prive de l'heure de pur bonheur que vous a procurée Green Book. Viggo Mortensen notamment est irrésistible dans le rôle d'un rustre à la goinfrerie débridée qui fait sauter tous ses préjugés comme des bouchons de champagne. Certaines scènes sont d'un humour ravageur. On rit souvent. D'un rire parfois jaune qui est une bombe anti-raciste à la puissance de quelques Hiroshima. Bref, du cinéma bonheur qui, passé le choc de ce duo improbable, se révèle époustouflant pour propager des messages de tolérance et d'ouverture sur la différence. En particulier, la différence sociale qui crée de la distance et crée la non-communication si l'on n'y prend garde. C'était en 1962, mais on y trouve hélas toujours une forte résonance dans notre actualité !... 5 étoiles car ce film est un enchantement. L_huitre (sur Allo-Ciné) Le film est touchant et vrai. Il n’y a pas de surplus, ce n’est pas larmoyant, on sent la réalité des gens et la complexité a être dans un monde ou dans un autre. Il n’y a pas de bon ou de mauvais. Seuls demeurent les préjugés des hommes et le franchissement de ces derniers si chacun opère un pas vers son prochain. Joyce J X A. (sur Allo-Ciné)

Que rajouter au flux des éloges ? Le plaisir vient de la sensibilité et du calme avec lesquels est traitée cette relation inattendue. La prouesse est d'être ainsi toujours sur la corde raide des bons sentiments sans jamais tomber dedans. Avec une grande simplicité, dans le contexte du racisme états-unien, ce film rappelle, à la faveur de l'inversion du rapport de race sans inversion du rapport social, les enjeux de tolérance et de fraternité que porte l'expérience noire. Barlet O (sur Allo-Ciné) Exceptionnel ! « Green Book » fait partie de ces films qui font plaisir à voir, touchant et drôle à la fois. La relation développée entre ce pianiste méticuleux et ce videur italo-américain dans l’Amérique de la ségrégation vaut effectivement le détour. A la façon d’un « Intouchable », les deux personnages vont se lier d’amitié malgré leurs différences et affronter ensemble les obstacles qui se présentent à eux. J’ai d’ailleurs rarement vu un biopic aussi « feel good movie » ; on passe vraiment un agréable moment, malgré certains rappels cruels de l’Histoire. Viggo Mortensen et Mahershala Ali sont magistraux et se sont parfaitement fondus dans l’environnement de l’époque. Je terminerai donc cette critique par la citation qui représente toute la morale du film : « The world is full of lonely people afraid to make the first move ». Content de voir que Don Shirley a pris la bonne décision ce soir de Noël 1962. Jake S. (sur Allo-Ciné)

Un parcours initatique pour l'un, redempteur pour l'autre. Viggo Mortensen interprête un italo-américain moyen, dur, franc, logique, qui va se révéler être une magnifique personne loyale, honnête, au cours d'un voyage qui va lui ouvrir les yeux sur ce qu'est son Amérique, et son racisme ancestral contre les noirs. Ce film est un hymne à ce que l'homme peut avoir de bon, un hymne à la tolérance, au partage, à la confiance. Chacun apprend beaucoup en fait l'un de l'autre. Les acteurs du lourd!!! du très lourd!!!, y sont parfaits, magnifiques, touchants, bouleversants. Viggo y est particulièrement méconnaissable, intense, brillant, comme à son habitude. On aime ce film, on aime son histoire, on aime que ce soit une histoire vraie, on adore les acteurs, on veut que ce film soit récompensé. A voir Absolument. Angelina.J (sur Allo-Ciné) Green book, c'est l'histoire d'une rencontre, d'un voyage, d'une amitié. Une fantastique aventure humaine qui montre qu'avec l'art on peut réveiller les émotions de chacun et ainsi, révéler l'humanité dans toute sa splendeur. Ce film permet également une introspection de chaque personne qui le regardera, quelle que soit son origine, sa couleur, ses goûts, sa sensibilité. On teste ses limites et on se rend compte de ce qui est vraiment important dans la vie. Un film indispensable tant il suinte l'humanité. andika (sur Allo-Ciné)

« Green Book : Sur les routes du sud » est un vrai petit bijou d’humanité qui cache une histoire dans laquelle l’impossible se produit, où les contraires se rencontrent, et où surtout une très belle amitié se noue ! Totalement incroyable dans ce contexte si particulier de ségrégation aux USA en 1962, soit ce racisme ordinaire, consenti et installé dans une population qui s’en arrange... C’est donc à travers toutes ces humiliations, que ces deux hommes vont essayer de cohabiter, de comprendre leurs difficultés leurs différences et leurs difficultés. Cette confrontation les amènera tout naturellement à mettre les cartes sur table, à abattre tous ces préjugés et ces stigmatisations de toute sorte, pour essayer d’être digne et enfin soi-même... Deux rôles en or pour Mahershala Ali et Viggo Mortensen, décidément plus vrais que nature et dirigés de main de maître par Peter Farrelly, bien loin de ses comédies habituelles ! Un film intelligent, touchant et profondément humain... Une franche et brillante réussite qui fait plaisir à voir ! benoitG80 (sur Allo-Ciné)

DOSSIER DE PRESSE

Cliquer sur la Couverture pour le télécharger.

195x260.jpg