LE PREMIER JOUR DU RESTE DE TA VIE

Le premier jour du reste de ta vie

Le Premier jour du reste de ta vie, ou cinq jours décisifs dans la vie d'une famille de cinq personnes, cinq jours plus importants que d'autres où plus rien ne sera jamais pareil le lendemain.

Ce film est une ode à la vraie vie, la poésie appliquée au banal.

LOGO AMAZON PETIT a.jpg

REALISATEUR

Rémi Bezançon

ACTRICES ET ACTEURS PRINCIPAUX

Jacques Gamblin, Zabou Breitman, Déborah François

PAYS

France

P'tit Bonheur
23 juil. 2008

ANNONCE

LA BANDE

ADOLESCENCE, FAMILLE, FRERES ET SŒURS, PARENTS-ENFANTS

A partir de 

13-15 ANS

L'AFFICHE

C'EST

VOTRE FILM BONHEUR !

disponible sur

LOGO AMAZON TOUTES LETTRES.jpg

Je suis plutôt adepte des films de science-fiction/fantastique, ce film est à l'antipode de ces catégories : c'est le film terre-à-terre par excellence, la vie dans sa banalité la plus évidente. J'ai vu ce film un peu par hasard, et j'ai été bouleversé, c'est sans problème un de mes 2 films préférés, je l'ai regardé plusieurs fois, et le regarderai encore de nombreuses fois. Dans la majorité des films, lorsqu'il s'agit d'une famille (j'inclus ici les personnes vivant seules, à défaut d'avoir un conjoint et des enfants l'idée est la même), il arrive toujours quelque chose de spécial, particulier, et souvent dramatique, un événement qui transforme une famille normale en une famille "digne d'intérêt pour le cinéma". Si certains films partent de cette idée et obtiennent un excellent résultat ("Deux jours à tuer", "Je vais bien ne t'en fais pas", "Le hérisson", ...), ici point de tout ça : "Le premier jour du reste de ta vie" vous conte la vraie vie d'une famille moyenne en 5 tableaux, ni plus ni moins. Dans la vraie vie (vous savez : celle où les voitures n'explosent pas quand vous faites tomber les yaourts en rangeant les courses dans le coffre), il y a aussi des aventures, à taille humaine, tantôt comiques tantôt dramatiques. Dans cette famille vous trouverez à vous identifier, même si cette famille ne ressemble pas à la votre, elle ressemblera à ce que vous vous imaginez au fond de vous. On vit avec empathie les joies et les détresses terriblement banales des protagonistes, excellemment joués par tous les acteurs. Si vous n'avez pas encore vu ce film et que vous apprêtez à le regarder, soyez bien conscients qu'il n'y a pas de "scénario" à proprement parler au sens habituel du terme, aucun élément perturbateur qui lance une intrigue qui se poursuit jusqu'à un dénouement final. Ici les malheurs s'effacent simplement avec le temps, les joies sont tout aussi éphémères, et la vie continue quoi qu'il arrive. Ce film est une ode à la vraie vie, la poésie appliquée au banal. Banz (sur Allo-Ciné)

Le jeune réalisateur Rémi Bezançon nous offre, avec ce "Premier jour du reste de ta vie", ce qui ressemble fortement à une des plus belles sorties du cinéma français de l'année 2008. Un scénario solidement écrit et très intelligent dans son propos, délivré de façon fragmentée ce qui lui confère beaucoup de classe, une touche soigneusement travaillée. En effet, le récit de cinq membres de la même famille qui nous font vivre tour à tour cinq journées différentes de leur vie donne énormément de poids à ce film, qui devient captivant d'entrée de jeu, sans relâche jusqu'au générique final. Mais le vrai tour de force réussit par ce genre de mise en scène, est le fait que l'on se sent d'emblée plus proche des personnages à qui l'on à affaire, on à le temps de vraiment s'intéresser à eux, surtout si comme ici, leurs interprètes sont parfaits. C'est évident pour Jacques Gamblin et Zabou Breitman, très en forme comme souvent, mais aussi pour une belle galerie de seconds rôles, notamment le jeune acteur québécois Marc-André Grondin (qui joue Raphaël, le plus jeune fils) qui livre une belle composition, et pour quelques apparitions sympathiques, comme par exemple Gilles Lellouche en rasta, ou François-Xavier Demaison en docteur déjanté. Ce qui marque aussi, c'est surtout que le film ne se "la joue pas", il à un visage sincère, très sobre. Teinté d'une belle dose d'un humour réussi et subtil, il est également plein d'émotion, sans pour autant tomber dans la facilité d'en faire trop, évitant le sentimentalisme appuyé et les clichés ambulants. En définitif, on assiste avec grand plaisir aux tribulations savoureuses et émouvantes de cette famille, car trop rares sont devenus les films aussi bien agencés que celui-ci dans le cinéma français ces derniers temps. ChroniqueMécanique (sur Allo-Ciné)

Et si Rémy Bezançon était l'un des meilleurs réalisateurs du moment ? Après l'excellent "Ma vie en l’air", il signe ce magnifique film qui traite des rapports familiaux avec un surprenante justesse. Utilisant l'humour pour éviter de tomber dans le larmoyant à 2 balles, "Le premier jour du reste de ta vie" (titre ô combien pertinent) suit le destin de la famille Duval composée de Jacques Gamblin attendrissant en père aimant, Zabou Breitman impeccable en mère terrifiée à l'idée de vieillir, Déborah François en ado paumée, Roger Dumas en grand-père dur mais aussi des 2 découvertes du film, Pio Marmai en charismatique grand frère et Marc-André Grondin en cadet (sans oublier les caméo de Gilles Lellouche et Philippe Lefebvre). Un casting épatant qui ne doit pas faire oublier le formidable travail de mise en scène de Rémy Bezançon tant au niveau du rythme (pas une longueur) que du montage (le passage d'un segment à l'autre se fait sans problème) sans oublier une BO exceptionnelle (Sainclair au top de sa forme mais aussi des morceaux de Lou Reed, Etienne Daho, David Bowie...). Et que dire du scénario qui suit la vie de la famille à travers 5 moments clés (le départ de l'aîné, la perte da la virginité de la benjamine, la maladie du père…) et qui regorge de scènes drôles (la rencontre entre Albert et Prune avec les feuilles de thé séchées légèrement prémâchées par des moines tibétains, l'anecdote des poils pubiens…) mais aussi de scènes bouleversantes (ahh, le final avec le coussin d’air...). Une petite merveille pleine d'amour et de fantaisie dans laquelle chacun se reconnaîtra et qui a réussit l’exploit de me faire pleurer au cinéma pour la 1ere fois depuis 10 ans ! dougray (sur Allo-Ciné)

Alors là, je vais avoir du mal à rester objectif, tant j'ai littéralement chaviré devant "Le premier jour du reste de ta vie"(2008).Cette chronique douce-amère d'une famille au fil des ans, se révèle tellement juste par ses situations, et émouvante par ses interprètes, qu'on ne peut que s'y identifier, et faire des parallèles avec sa propre famille, comme le dit la tagline du film. Rémi Bezançon a surtout eu l'ambition d'aller au-delà des conventions du genre, en rendant sa mise en scène aérienne et originale, et surtout en proposant de se concentrer sur 5 journées précises, symbolisant chacun des 5 membres. Le père, chauffeur de taxi, supportant mal le rejet de son père et fumeur compulsif(Jacques Gamblin, admirable de subtilité).La mère, maîtresse de maison désœuvrée ultra-protectrice(Zabou Breitman, adorable).Le fils aîné, médecin brillant au caractère emporté(Pio Marmaï, droit dans ses bottes).Le cadet, post-ado accroc à la guitare, qui se révèle excellent goûteur de vins(Marc-André Grondin, juste génial).Et la benjamine, ado grunge incomprise qui se met dans des plans impossibles(Deborah François, d'une spontanéité absolue).Bezançon souligne chacun de ces moments essentiels, qui bouleversent la vie de chacun des membres, pour que la vie et l'amour entre proches triomphe toujours. Magnifique bande-originale, notamment le Etienne Daho. Akamaru (sur Allo-Ciné)

Tous les bons films

ne sont pas des Films Bonheur ®...

mais tous les Films Bonheur ®

sont de bons films !

Films Bonheur ®

Les Films qui rendent heureux ®

Les Films qui font du bien ®

Feel-Good Movies ®