TOUT LE MONDE IL EST BEAU...

TOUT LE MONDE IL EST BEAU...

Selon "Radio plus près de Dieu", rien n'est conçu sans Dieu, surtout pas les shampoings, produits de beauté, la vente des disques... Un animateur dénonce cette escroquerie à l'antenne, ce qui lui vaut d'être licencié. Il réapparaîtra sur de nouvelles ondes avec "Radio plus près de la Vérité".

Un film très intéressant, intelligent et caustique.

LOGO AMAZON PETIT a.jpg

REALISATEUR

Jean Yanne

ACTRICES ET ACTEURS PRINCIPAUX

Jean Yanne, Michel Serrault, Bernard Blier

PAYS

France

P'tit bonheur
1 janv. 1972
Add a Title
Add a Title
Add a Title
Add a Title

ANNONCE

LA BANDE

CARRE AU FORMAT AFFICHE 120 x 160 - 330

AMITIE, MEDIAS

A partir de 

13-15 ANS

L'AFFICHE

C'EST

VOTRE FILM BONHEUR !

disponible sur

LOGO AMAZON PETIT a.jpg

Quand Jean Yanne faisait du cinéma en tant que réalisateur (même s'il jouait dedans), ça faisait mal. Très mal. Et ce film est, avec "Les Chinois à Paris", le plus anarchiste et décalé qu'il ait fait. Hilarant, caustique, ironique, cruel parfois, "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil" est aussi méchant envers la radio, la société de consommation, les effets de mode et même le 'Jésus-Christ revival' que son titre est mignon. Un film irrésistible, mais que certains risqueront de ne pas trop aimer, Yanne n'y allant vraiment pas de main morte - et on l'admire pour ça. ClashDoherty (sur Allo-Ciné)

Un film très intéressant, intelligent et caustique. Jean Yanne passe derrière la caméra pour la première fois et nous livre une satire réussie. Il s'est entouré d'une belle brochette de comédiens ( Blier, Serrault, Prevost et Jacques François entre autres) pour exprimer ce qu'il avait à dire. Certes un peu vieillot (avec des décors 70's hideux), le message du film est lui d'une étonnante modernité et les critiques qu'il fait de la pub, des médias, de la religion ou de la bétise humaine sont toujours d'actualité. Jean Yanne se fait plaisir et tire à vue, mais il le fait avec humour. Je ne me souviens pas avoir vu récemment un film français aussi critique. falex (sur Allo-Ciné)

Jean Yanne avait tout compris il y a 40 ans. (…) Sous un aspect caricatural, (comme tous les films de J. Yanne), cette oeuvre géniale, nous dénonce de manière subliminale et détaillée tous les excès de la médiatisation sous toutes ses formes, ses cibles et ses bénéficiaires. Il faut en fait un certain recul pour en apprécier l'entière pertinence. pgosse (sur Allo-Ciné)