WONDER

Wonder

L'histoire de August Pullman, un petit garçon né avec une malformation du visage qui l'a empêché jusqu'à présent d'aller normalement à l'école. Aujourd'hui, il rentre en CM2 à l'école de son quartier. C'est le début d'une aventure humaine hors du commun. Chacun, dans sa famille, parmi ses nouveaux camarades de classe, et dans la ville tout entière, va être confronté à ses propres limites, à sa générosité de coeur ou à son étroitesse d'esprit. L'aventure d'Auggie finira par unir les gens autour de lui.

Un équilibre inouï, une petite musique mi gaie mi triste qui nous poursuit longtemps après la projection.

LOGO AMAZON PETIT a.jpg

REALISATEUR

Stephen Chbosky

ACTRICES ET ACTEURS PRINCIPAUX

Jacob Tremblay, Julia Roberts, Owen Wilson

PAYS

USA

FILM BONHEUR INCONTOURNABLE
20 déc. 2017

ANNONCE

LA BANDE

AMITIE, DEPASSEMENT DE SOI, FAMILLE, HANDICAP

A partir de 

9-12 ANS

L'AFFICHE

Rarissimes sont les films qui vous emportent de cette manière. Wonder en anglais a deux significations : merveille et miracle. Et bien ce film c'est… les deux à la fois ! Et, cela va sans dire mais c'est encore mieux en le disant, c'est un Grand Film Bonheur ! 
Il y a deux façons de voir ce film.

La première c'est se situer principalement sur le plan de l'émotion.

Celle procurée par l'histoire d'un enfant différent qui va devoir affronter un monde "normal" plein de méchants.

Si le film en avait rajouté à ce niveau-là, on serait tombé dans l'outrance, la caricature et on s'en serait vite détourné.

Ce que développe ce film (que l'on doit absolument montrer à ses enfants) c'est que la bonté, la gentillesse, le partage, l'altruisme existent ! Chez les parents, les éducateurs et même chez les enfants de cet âge.

En lisant ça, vous vous dites peut-être que l'on va baigner dans le gnangnan et l'eau de rose… Vous n'y êtes pas du tout. Les méchants existent, ne vous inquiétez pas… mais ils ne sont pas grotesques.

Tout comme l'environnement familial et amical de l'enfant qui, malgré toute la bienveillance qu'il déploie,  n'est en aucune façon montré ni larmoyant ni sucré.

Tout est juste et magnifiquement observé. Psychologiquement, ce film c'est de la dentelle !

Emotionnellement parlant vous allez donc prendre une claque. Mais beaucoup de vos larmes seront des larmes de joie.

La deuxième façon de voir ce film c'est cinématographiquement parlant.

Là aussi on est scotchés. Parce qu'au lieu de nous faire vivre ce récit uniquement du point de vue de l'enfant, le film va nous mettre tour à tour littéralement "à la place" de chacune des personnes concernées par la vie de ce gamin.

C'est un parti-pris très osé qui peut déstructurer le récit, surtout en utilisant parfois la voix off pour certains passages, mais là c'est réussi au-delà de toute mesure.

On est tour à tour viscéralement la mère du jeune héros, le pote, la sœur et même la copine envieuse, et l'on en arrive ainsi à envisager le problème sous tous les angles et à comprendre que les solutions existent et quelles ne tiennent encore et toujours qu'à l'humain.

Il est important là de parler de la sœur du héros. C'est, par ricochet, sa vie et son film à elle aussi, tant ses parents se préoccupent de son petit frère jusqu'à lui donner l'impression qu'elle ne compte plus pour eux. Grâce à une interprétation d'une précision inouïe, tout en ressenti intérieur et sans aucun pathos, la jolie Isabela Vidovic vous emporte à ses côtés sans coup férir.

Que dire aussi de Julia Roberts et même d'Owen Wilson, bluffants de naturel dans leur interprétation des parents du gamin !

Enfin comme ne pas rester sans voix devant l'interprétation magistrale de ce môme bouleversant par Jacob Tremblay (un acteur-enfant de génie qui a débuté à 6 ans et qui, à 11 ans, est déjà devenu la coqueluche d'Hollywood - S'ils ne le gâtent pas… vous n'avez pas fini de l'applaudir longtemps encore.)

De ce film, on pourrait encore longuement vous parler de la beauté de la photographie (dûe à Don Burgess, directeur de la photo entre autres de "Forrest Gump" et de "Seul au monde" - excusez du peu), du rythme de la mise en scène, de l'humour des dialogues mais on va s'arrêter là en ne vous donnant qu'un conseil : ne laissez aucun critique pisse-froid vous empêcher d'aller le voir.

Ne le ratez sous aucun prétexte, il y va de votre moral et de votre santé !

/ LA CRITIQUE

C'EST

VOTRE FILM BONHEUR !

disponible sur

LOGO AMAZON PETIT a.jpg

Gros gros coup de cœur pour ce film humain et poignant. Quand vous bouffez comme moi du blockbuster toute l'année, cela fait un bien fou de voir Wonder. Pas de planète à sauver, pas de super pouvoirs, pas de super héros ou de méchants, juste des gens normaux avec leurs vies et leurs quotidiens. Wonder est un véritable petit bijou qui nous fait à la fois rire et pleurer. L'histoire d'Auggie est très touchante. Ce petit garçon est extrêmement courageux et il nous rappelle à quel point le regard des autres, le jugement et la moquerie sont faciles quand on est "différent". Les acteurs sont tous excellents (Jacob Tremblay en tête) et j'ai trouvé Julia Roberts et Owen Wilson vraiment parfaits en parents remplis d'amour pour leur enfant. Ce film est une véritable leçon de vie et une bouffée d'air frais absolument géniale, qu'il faut absolument voir. Magnifique. romano31 (sur Allo-Ciné) Simple is best, comme on dit. Mais comment traiter de sujets profonds et dramatiques de manière simple ? Wonder y parvient parfaitement, et c’est bien ce qui fait la magie du film. Il faut tout d’abord un cadre simple. Une ville américaine comme il en existe tant, une école qui ressemble à toutes les autres. Puis des personnages émouvants dans leur simplicité : le sourire éloquent de Julia Roberts, le regard rassurant de Owen Wilson. Contrastant à merveille avec cette simplicité, des thèmes tragiques : la détresse d’un petit garçon défiguré, le sentiment d’inexistence d’une sœur, les conflits de l’adolescence, et la passion sans borne d’un père et d’une mère. A travers un schéma narratif intéressant et ponctué de rebondissements, le film nous plonge tour à tour dans l’intimité de plusieurs personnages. Sans jamais perdre le fil conducteur qu’est le parcours du jeune Auggie à travers la jungle impitoyable d’une année en école primaire, Wonder nous submerge de vagues d’émotions et nous saisit par sa justesse et sa beauté .../... .../... Emouvant mais jamais sentimental, touchant mais jamais moralisateur, intense mais jamais niais, le film applique avec talent une recette qui fonctionne parfaitement. Les rires et les larmes sont ainsi instantanément transmis au spectateur avec une contagion qu’il serait inutile de repousser. Dans la lignée de film tels que Little Miss Sunshine ou Captain Fantastic, Wonder est tout simplement une réussite. Nous ne pouvons que saluer le jeu d’acteur époustouflant, particulièrement celui des jeunes enfants et de Jacob Tremblay, vedette du film. Le film porte donc bien son nom et nous laisse repartir avec quelques jolies pistes de réflexion, et un doux sentiment de bonheur. TheYman (sur Allo-Ciné)

Une très belle leçon de vie, sur la tolérance mais surtout sur la différence... Bravo !!! On devrait le passer dans toutes les écoles Sophie M. (sur Allo-Ciné) C'est l'un des plus beaux films que j'ai vu. Ça donne une très bonne leçon de vie. Les larmes qui ont coulées, mais aussi des beaux sourires tellement que j'étais amoureuse de ce petit garçon. A voir et à revoir. carla3666 (sur Allo-Ciné) Film émouvant. Chaque personne a son importance et les acteurs, aussi bien principaux que secondaires, sont excellents. En plus de nous faire verser quelques larmes, il nous fait rire grâce à des notes d’humour très bien placées. C’est un film sur l’acceptation de la différence qui donne de l’espoir et qui est rempli de bienveillance. Il ne laisse pas indifférent et nous en ressortons avec des étoiles pleins les yeux. Julie D. (sur Allo-Ciné) Bien que ce soit un film américain avec ses stars, ses messages sur la tolérance et ses belles scènes d'amour, "Wonder" n'abuse pas sur le côté "tire-larmes" et c'est une très bonne chose car ça nous permet de rentrer à notre rythme dans cette histoire atypique sans commander nos émotions dès le départ. C'est une histoire qui remue mais qui est racontée avec douceur et bienveillance : ça traite du harcèlement scolaire, de la différence par le handicap et de la tolérance mais c'est aussi et avant tout une histoire d'amour, de famille soudée face aux difficultés , d'amitié sincère et d'innocente jeunesse. Il y a une touche de poésie qui s'insère dans ce tableau réaliste et cruel où le regard de l'autre peut avoir des conséquences douloureuses, surtout entre enfants. Le film se distingue en plusieurs segments, chacun centré sur l'un des personnages et sur son rapport au personnage d'Auggie. Ces portraits enrichissent et donnent de la vraie valeur aux personnages secondaires qui gravitent autour de Auggie. Jacob Tremblay, est bluffant pour son jeune âge et ne plonge jamais dans le mélodrame. Il en va de même pour Julia Roberts et Owen Wilson, couple étonnant mais très touchant et juste dans leur relation et leur optimisme. Les jeunes acteurs conjuguent parfaitement méchanceté et complicité dans leur interprétation. Le portrait est juste et émouvant mais le film n'hésite pas à dépeindre la bêtise et la cécité de certains face à la violence et au harcèlement à l'école. "Wonder" porte un vrai regard sur la tolérance et serait un très bon exemple à montrer aux enfants en milieu scolaire, quand les moqueries apparaissent et où les groupes se forment, car oui, il y a dans "Wonder" une morale sur l'acceptation de l'autre et sur l'ouverture face à la différence, qui serait d'une grande utilité pour ouvrir les yeux de certains... Et pas qu'à l'école... L'AlsacienMarseillais (sur Allo-Ciné)

Un hymne à la tolérance...un chef d’œuvre pour toute la famille ! Mention spéciale à Owen Wilson qui joue à la perfection le papa sensible, cool et fier de ses enfants... A voir absolument ! Boudier T. (sur Allo-Ciné) Magnifique film, très beau et très émouvant. Simple, aucune exagération, une belle histoire extrêmement réaliste. Merveilleux. Longtemps que je n'avais plus vu un tel chef-d'œuvre ! Yasmina G. (sur Allo-Ciné) Ce film fait tellement de bien ! Un cadeau avant Noël ! Il faut serrer les dents très forts pour ne pas pleurer pendant les deux heures du film. Hugo L. (sur Allo-Ciné) Une vraie claque de vie , de jeunesse , de parents , d’amitié, de cœur. Les yeux humides du début à la fin Clarke (sur Allo-Ciné) Ce film est une merveille… On sort du cinéma les yeux humides et le sourire aux lèvres . scort31 (sur Allo-Ciné) Tout d’abord, si vous n’avez guère un sérieux penchant pour les sentiments humains, évitez d’y aller, quoique vous pourriez apprendre bien des choses. Voici mon avis, influencé il est vrai par ma connaissance du sujet puisque j’ai dans mon entourage une famille qui a un enfant… différent. Et pour la fréquenter de près, je me suis rendu compte du combat quotidien pour ne pas tenir compte du regard des gens, de la lutte contre le jugement qui sort de ces regards tout en essayant de ne pas y prêter cas. Mais quand sa jeune progéniture est en prise avec la méchanceté des jeunes de son âge, le combat est d’autant plus difficile, à plus forte raison quand les parents n’admettent pas la différence au point de catégoriser telle ou telle personne au rang de monstre ou de débile profond. Nous retrouvons tout cela dans ce film éminemment authentique. Un père infiniment prévenant, une mère entièrement dévouée à la protection de son petit, une grande sœur en quête d’existence aux yeux de sa maman mais profondément attachée à son petit frère, tel est le portrait brossé du giron familial du jeune Auguste, ce jeune garçon qui n’a rien demandé à personne mais qui doit porter le lourd fardeau de la différence au grand jour en endossant en prime le statut peu enviable de bleu. Nul n’ignore qu’il n’y a pas plus méchant que les enfants entre eux, et c’est parfaitement retranscrit ici. Mais ils sont capables aussi du meilleur.Outre Julia Roberts et Owen Wilson qui sont absolument parfaits dans le rôle des parents que nous aimerions tous avoir, notre attachement ira envers les enfants, à commencer vers Jacob Tremblay, époustouflant dans le rôle d’Auggie.. Et puis surtout, je suis sorti du film en me demandant que tout compte fait, elle est où la différence ? Après tout, nous sommes tous différents. En effet, nous n’avons pas tous les mêmes capacités… pas plus que les mêmes aspects physiques. Ne dit-on pas qu’il faut de tout pour faire un monde ? Ne dit-on pas que tous les goûts sont dans la nature ? Eh bien, c’est pareil pour LA différence telle que l’être humain l’entend. Quant à "Wonder", on se souviendra du message distillé, de l’authenticité de l’œuvre, du jeu juste de l’ensemble des acteurs, et de la musique qui accompagne merveilleusement bien le film. Stephenballade (sur Allo-Ciné)

Que d’émotions dans cette histoire très touchante. Ce petit garçon donne une belle leçon de vie et on a vraiment l’impression de faire partie de cette famille tout le long du film. C’est une prouesse de ne pas tomber dans le mélodrame, et c’est très réussi. Tous les personnages sont parfaitement joués et les acteurs excellents. Du cinéma qui fait vibrer ! On aime. Revo67 (sur Allo-Ciné) Je suis abonné au Blockbuster au super héros des comics mais dans la vie de tous les jours, il y a des super héros ou le simple fait de vivre sous le regard des autres est un véritable exploit. Accepter ses différences se faire accepter des autres. Un film qui n'est pas en tête du box-office, mais qui fait beaucoup de bien et aère la tête. Un film 'Happy' que les parents devraient montrer aux enfants à l’adolescence lorsqu'il son mal dans leur peau . Juste parfait, un film à ne pas manquer titi1960- (sur Allo-Ciné) "Wonder" est un film fabuleux. Porté par le retour en grâce de l'immense Julia Roberts et du sympathique Owen Wilson (incarnant les parents du héros), parfaitement accompagnés par des rôles secondaires qui "existent" véritablement et qui sont remarquablement interprétés, (Izabela Vidovic est bouleversante dans le rôle de la sœur ainée du garçon et Mandy Patinkin est toujours aussi charismatique en directeur de l'établissement scolaire), ce film nous confronte aux regards remplis d'humanité et de cruauté, d'enfants qui, contrairement aux adultes, ne masquent pas leurs émotions. Le petit héros incarné par Jacob Tremblay est défiguré dès sa naissance suite à un problème génétique. Aspirant à devenir cosmonaute, il porte un casque aussi spécial que spatial afin de protéger les autres de son apparence tout en se protégeant du regard de ces derniers. Un jour, ses parents décident de l'inscrire à l'école. Lors la rentrée des classes, après avoir retiré son casque, sa grande sœur lui dira l'une des plus belle réplique du film : "Tu n'as pas besoin de te cacher car tu es fait pour briller"... Cette fable merveilleuse pleine de poésie et interprétée par un superbe casting, mérite tous les éloges, tant elle fait du bien à l'âme. Une œuvre à découvrir absolument. On vient de voir Wonder en famille. Nous avons passé un très bon moment. Film touchant. La larme à l'œil pour un bon nombre de spectateurs mais pas de gros sanglots. Vraiment un très bon film émouvant mais pas triste. Belle histoire, des petits clin d oeil à stars Wars savamment distillés. Une VRAIE RÉUSSITE, les acteurs sont très bons. À VOIR. Douvy (sur Allo-Ciné) Un film puissant , qui dénonce une chose importante mais surtout qui la dénonce bien. Très bien même. Ce film est juste magnifique et il est très difficile de ne pas verser sa larme. Un film à voir absolument pour la leçon de vie qu'il donne. Louis R. (sur Allo-Ciné)

Tous les bons films

ne sont pas des Films Bonheur ®...

mais tous les Films Bonheur ®

sont de bons films !

Films Bonheur ®

Les Films qui rendent heureux ®

Les Films qui font du bien ®

Feel-Good Movies ®